Dernières recettes

Recette Poulet Chakhokhbili (poulet géorgien aux herbes)

Recette Poulet Chakhokhbili (poulet géorgien aux herbes)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • Recettes
  • Ingrédients
  • Viande et volaille
  • la volaille
  • Poulet
  • Morceaux de poulet
  • Poulet entier

Le poulet Chakhokhbili est un célèbre plat de poulet géorgien avec beaucoup d'herbes fraîches et de tomates.

2 personnes ont fait ça

IngrédientsPortions : 8

  • 1 (1,5kg) poulet entier ou morceaux de poulet (cuisses, cuisses, ailes, poitrines)
  • 100g de beurre
  • 2 (400g) boîtes de tomates pelées
  • 3 à 4 oignons blancs émincés
  • 1 gros bouquet de coriandre fraîche, émincée
  • 1 gros bouquet de persil frais, émincé
  • 1 gros bouquet d'aneth frais, émincé
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • flocons de piment moulu au goût
  • poivre moulu au goût
  • poudre de paprika au goût

MéthodePréparation :10min ›Cuisine:1h30min ›Prêt en:1h40min

  1. Si vous utilisez un poulet entier, coupez-le en morceaux. Chauffer 1/4 du beurre et faire revenir les morceaux de poulet jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés.
  2. Ajouter l'oignon et les herbes et le reste de beurre. Frire encore 10 minutes.
  3. Écraser les tomates avec une fourchette et ajouter au poulet. Ajouter le sel et les épices et laisser mijoter jusqu'à ce que le poulet soit tendre et se détache des os. Environ 1 heure.

Vu récemment

Avis et notesNote globale moyenne :(5)


Recette Poulet Chakhokhbili (poulet géorgien aux herbes) - Recettes


J'ai commencé ce foodblog en juin et si je me souviens bien, alors l'un des premiers commentaires que j'ai laissé sur un autre blog était avidement défendre la cuisine géorgienne. Ce n'est pas que je sois un expert de cette cuisine en particulier, mais je me rends volontiers dans les quelques restaurants géorgiens (et autres caucasiens) de Tallinn quand j'en ai l'occasion. Pendant mon adolescence, j'ai vécu dans un immeuble où nos voisins d'à côté étaient un sévère professeur de physique russe (il) et une journaliste et critique de théâtre géorgienne extrêmement vivante et charmante (elle). C'était une bonne cuisinière. Je peux presque dire que j'ai grandi en sentant quotidiennement les délicieux arômes de la cuisine géorgienne.

Je ne sais pas pourquoi, mais la récente peur de la grippe aviaire - qui en théorie devrait me faire ne pas vouloir manger de volaille - a eu exactement l'effet inverse sur moi. J'ai envie de poulet depuis des semaines, et le week-end dernier j'ai essayé. Je me suis assuré que mon poulet provenait d'une source biologique locale réputée et j'ai cuisiné du poulet deux jours de suite - un ragoût de poulet géorgien le samedi (pour précéder les délicieuses tartes aux figues) et un poulet à la noix de coco des Caraïbes un peu décevant dimanche (j'essaie toujours de savoir si c'était moi ou la recette).

La recette suivante pour un ragoût de poulet géorgien est basée sur un certain nombre de sources, y compris Clarissa Hyman's La cuisine juive : recettes et histoires du monde entier, ainsi que diverses sources estoniennes. La recette de Clarissa Hyman était probablement la plus utile en termes d'assaisonnements à utiliser, bien que la façon dont elle incluait des pommes de terre dans son ragoût était omniprésente, c'est le moins qu'on puisse dire. J'ai comparé, combiné et peaufiné les différentes recettes avec ce que j'avais sous la main. Traditionnellement, un poulet entier découpé est d'abord frit à sec dans la casserole avant d'ajouter d'autres ingrédients. J'ai utilisé des poitrines de poulet. Pour renforcer la saveur du poulet qui serait autrement issue des os et de la peau, j'ai ajouté de la sauce de poulet fraîche. Le ragoût résultant était vraiment savoureux et savoureux, et semblait assez authentique - bien qu'adapté - à tous les mangeurs. Et je pense qu'Eteria, ma voisine, aurait approuvé.

Poulet géorgien aux herbes et au vin - Chakhokhbili
(Kanatšahhohbili)

500 grammes de filets de poitrine de poulet, coupés en gros morceaux
2 cuillères à soupe d'huile de tournesol
2 gros oignons hachés
1 gousse d'ail hachée
400 grammes de tomates concassées (ou quelques tomates fraîches pelées)
100 ml de bouillon de volaille frais
100 ml de vin rouge mi-corsé
2 feuilles de laurier
1 cuillère à café de curcuma
1 cuillère à café de flocons de piment
1 cuillère à café de graines de coriandre concassées
1 cuillère à café de graines de fenugrec concassées (facultatif)
sel et poivre noir
une très généreuse tasse d'herbes fraîches (CORIANDRE/CORAILLE, ESTRAGONE, menthe, basilic, aneth, persil - il DOIT inclure les herbes en majuscules, sinon ce n'est même pas authentique. J'ai utilisé le tout sauf la menthe.)

Faites chauffer l'huile dans une casserole épaisse. Ajouter le poulet et faire revenir à feu moyen jusqu'à ce qu'il soit légèrement doré.
Ajouter les oignons, remuer quelques minutes. Ajouter l'ail et faire revenir jusqu'à ce que l'oignon ait un peu ramolli.
Ajoutez les flocons de piment, la coriandre et le fenugrec*, remuez quelques secondes pour libérer les arômes. Ajouter les tomates, le bouillon de poulet frais et le vin ainsi que les feuilles de laurier. Saison. Porter à ébullition, couvrir la casserole avec un couvercle et cuire pendant 30-45 minutes (ou plus, si vous le souhaitez), en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que la sauce soit réduite en une sauce épaisse et brillante.
Retirez les feuilles de laurier et ajoutez les herbes fraîches. Remuer et couvrir pendant 10 minutes, afin que les saveurs puissent infuser. Assaisonner à nouveau, si nécessaire.
Servir avec du riz bouilli ou des pommes de terre, garnir de tranches de citron.

* Si vous pouvez vous procurer la relish épicée géorgienne, adjika, utilisez celle-ci à la place des épices (une cuillère à soupe ou deux, selon votre goût).


Géorgie À propos

UNE Supra (géorgien : სუფრა) est une fête géorgienne traditionnelle et une partie importante de la culture géorgienne. Un supra festif, pour une célébration spéciale est appelé un Keipi (ქეიფი).

Lors d'une supra géorgienne, le rôle du “tamada” ou toastmaster, est une tradition importante et honorée. La tamada est censée faire avancer les festivités avec des toasts et des chansons et faire en sorte que le vin continue de couler !

Faites votre propre Supra (fête géorgienne) avec nos recettes photo étape par étape et célébrez la manière géorgienne !

Le grand poète russe du 19ème siècle, Alexandre Pouchkine a été ému une fois de dire que "Chaque plat géorgien est un poème". Voici nos "poèmes" qui, nous l'espérons, vous aideront à préparer une Supra fantastique !

Pain et céréales

Il y aura toujours du pain sur la table dans une Supra – des montagnes de pain ! Nous avons des recettes photo étape par étape montrant comment le pain géorgien traditionnel est fabriqué ainsi que d'autres plats de pain célèbres tels que le khachapuri.

Lobiani – Pain géorgien fourré aux haricots. Visitez l'intérieur de notre boulangerie locale pour découvrir comment notre boulanger, Zaur Skhirtladze, fait du Lobiani (pain aux haricots bouillis).

Lobiani est apprécié toute l'année et en particulier lors de la fête géorgienne de Barbaroba, ou le jour de la Sainte-Barbe (17 décembre). Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s images étape par étape et en savoir plus sur la fabrication traditionnelle de lobiani.

Shotis Puri – Pain géorgien traditionnel. Pour montrer comment est fabriqué le pain géorgien traditionnel, nous avons passé une matinée avec notre boulanger local, Zaur Skhirtladze, qui travaille à la boulangerie, Trepezi dans notre quartier de Tbilissi.

Une journée typique dans notre boulangerie géorgienne commence à 7h30 lorsque Zaur allume le four circulaire profond appelé tonalité. Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s images étape par étape et en savoir plus sur la fabrication traditionnelle du pain géorgien.

Acharuli (Géorgien : აჭარული ხაჭაპური) – Pain au fromage géorgien (khachapuri) d'Adjarie, dans lequel la pâte est façonnée en forme de gondole ouverte et est garnie d'un œuf cru et de beurre avant de servir.

Le khachapuri (géorgien : ხაჭაპური) est à juste titre considéré comme l'un des plats nationaux les plus célèbres de Géorgie. Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape.

Megruli Khachapuri (Géorgien : მეგრული ხაჭაპური) – un pain au fromage géorgien circulaire de la région de Samegrelo avec du fromage ajouté sur le dessus.

Megruli Khachapuri est l'un des trois pains au fromage les plus populaires en Géorgie (les autres sont Acharuli et Imeruli).

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape.

Imérules (Géorgien : იმერული ხაჭაპური) – un pain au fromage géorgien circulaire de la région d'Imereti et le type de khachapuri le plus courant et populaire à la maison et au restaurant.

Glacé au beurre pour donner une couleur brun doré, il est absolument délicieux. Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape.

Khachapuri Pâte – Il existe plusieurs recettes pour faire la pâte nécessaire mais nous en utilisons une que nous trouvons la plus simple pour faire du khachapuri.

Nous avons utilisé cette recette pour préparer les trois types de khachapuri présentés sur ce blog.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape.

Mchadi – un pain de maïs géorgien, traditionnellement consommé avec du lobio (haricots) et du fromage.

C'est rapide à préparer, doré à la cuisson et absolument délicieux !

Essayez-le avec notre recette de lobio.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape.

Gomi (Géorgien : ღომი) – Géorgien ‘grits’.

Le gomi est un plat populaire de la région de Samegrelo, à base de semoule de maïs grossière et garni de lamelles de fromage Sulguni et de beurre.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape.

Chvishtari – Pain de maïs géorgien avec du fromage. Ça vient de Svanétie (géorgien : სვანეთი), une région montagneuse du nord-ouest de la Géorgie.

Il existe plusieurs types de Chvishtari.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour l'un des types les plus populaires de Chvishtari.

Plats de viande

Une Supra aura toujours de la viande, souvent grillée, ainsi que d'autres plats de viande. Nous avons des recettes photo étape par étape montrant comment préparer des plats de viande géorgiens populaires.

Barbecue de poulet géorgien – La viande au barbecue est très populaire en Géorgie, à la fois comme repas de famille et lors de fêtes et de célébrations.

Le porc est la viande la plus populaire, suivi du poulet.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour le poulet grillé.

Ojakhuri – Repas familial géorgien à base de porc.

Le porc est mariné au moins 12 heures avant la cuisson afin que la viande devienne tendre et pleine de saveur.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Ojakhuri.

Khinkali (Géorgien : ხინკალი) – Boulettes géorgiennes. Considéré comme l'un des plats nationaux de Géorgie, ces boules de pâte torsadées, farcies de viande et d'épices, sont incroyables !

La garniture la plus populaire est un mélange porc/bœuf. Les garnitures peuvent également inclure de l'agneau, du fromage Imeretian mélangé avec des champignons du fromage cottage et de la purée de pommes de terre.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Khinkali.

Chakhokhbili (Géorgien : ჩახოხბილი) – Poulet géorgien aux herbes. Le nom vient du mot géorgien « khokhobi » qui signifie « faisan », mais de nos jours, il est le plus souvent fait avec du poulet.

Habituellement fait à partir d'un poulet entier, coupé en morceaux avec la peau, nous avons fait le nôtre avec des poitrines de poulet. Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Chakhokhbili.

Il y aura toujours des salades sur la table dans une Supra. Faits de légumes frais et de noix, ils sont rafraîchissants et très savoureux !

Nous avons trois recettes rapides et faciles à préparer pour les salades géorgiennes – Cliquez ici pour Géorgie À propos de’s Salade géorgienne traditionnelle, salade au fromage et salade aux noix.

Fromage Imérétien – Le fromage géorgien de la région d'Imereti est un fromage caillé très populaire à base de lait de vache. Il a une texture douce et élastique et un goût légèrement acide et salé.

Cliquez ici pour en savoir plus sur ce délicieux fromage.

Plats de légumes

Les plats Supra sont toujours préparés avec les légumes les plus frais. Nous achetons nos légumes sur les marchés de Tbilissi.

Lobio (Géorgien : ლობიო) – un plat géorgien populaire à base de haricots rouges et généralement consommé avec du mchadi et des légumes marinés.

Le mot géorgien «lobio» signifie «haricots». Il existe plusieurs variétés de ce plat.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour l'un des types de lobio les plus populaires.

Haricots verts aux noix (géorgien : მწვანე ლობიო ნიგვზით). Les noix sont un ingrédient très populaire dans la cuisine géorgienne.

Une Supra aura presque toujours des plats à base de noix.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette pas à pas pour Haricots verts aux noix.

Ajapsandali (Géorgien : აჯაფსანდალი) – Ragoût d'aubergines géorgien.

Fait de pommes de terre, d'aubergines, de tomates, d'oignons et de poivrons, ce ragoût épicé est toujours un favori.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Ajapsandali.

Cuire Aux Haricots Verts Et Aux Oeufs – un délicieux plat du Racha (Géorgien : რაჭა) région de Géorgie.

Racha est une région montagneuse de l'ouest de la Géorgie, située dans la haute vallée de la rivière Rioni et entourée par les montagnes du Grand Caucase.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Cuire Aux Haricots Verts Et Aux Oeufs.

Tolma (géorgien : კომბოსტოს ტოლმა), connu sous le nom de Dolma en Arménie, en Azerbaïdjan et en Turquie, est un repas populaire en Géorgie et dans de nombreux autres pays et il existe de nombreuses variantes. Les légumes utilisés pour contenir une garniture comprennent la tomate, l'aubergine, le poivron, la pomme et la courgette. Les emballages de feuilles comprennent la vigne et le chou.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Feuilles de chou farcies et Cliquez ici voir Poivrons farcis.

Aubergine avec une mayonnaise épicée (géorgien : ბადრიჯანი მაიონეზით). Un plat d'été populaire qui peut être mangé chaud ou froid.

Notre version est assez épicée, vous voudrez peut-être réduire les quantités d'épices ou les omettre.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette pas à pas pour Aubergine à la mayonnaise.

Khabakhi (Géorgien : ყაბაყი) – Fried Marrow. A base de moelle (courgette), de poivron, d'oignons, de tomates et d'épices, il est délicieux chaud ou froid.

Habituellement mangé avec du pain géorgien Shotis Puri.

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Khabakhi.

Champignons au four avec du fromage Sulguni – cuits au beurre dans des plats traditionnels « ketsi » en argile géorgienne (géorgien : კეცი), ces champignons fourrés au fromage Sulguni fondu sont incroyables !

Rapides et faciles à faire, ces champignons disparaîtraient vite dans une Supra !

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo étape par étape pour Champignons au four avec du fromage Sulguni.

Pâte feuilletée à l'estragon et au riz – Les Géorgiens sont très friands de l'estragon aux herbes, qu'ils appellent tarkhuna (géorgien : ტარხუნა). Il est ajouté aux ragoûts de viande, aux salades de poisson et d'herbes.

Il existe même un soda vert émeraude à l'estragon !

Cliquez ici voir Géorgie À propos de’s recette photo pour Pâte feuilletée à l'estragon et au riz.

Si vous avez encore faim !

Churchkhela (Géorgien : ჩურჩხელა) – un bonbon traditionnel en forme de saucisse, combinant deux des plats préférés de la Géorgie : les raisins et les noix.

Fabriqué en trempant à plusieurs reprises une longue chaîne de noix dans du jus de raisin frais concentré, il est délicieux et nutritif et souvent appelé les « Snickers géorgiens » !

Cliquez ici à voir Géorgie À propos de’s recette pas à pas pour Churchkhela.

C'est une Supra donc il ne faut pas oublier le vin !

La Géorgie exporte du vin dans 48 pays, vous devriez donc pouvoir en trouver là où vous vivez.

Alors, remplissez votre bol en argile - le récipient à vin traditionnel en Géorgie - avec l'un des nombreux millésimes de Géorgie et portez un toast à la paix, réunissez des amis, des ancêtres, des parents, des femmes, des enfants, le pays et même le voyage domicile!

Profitez de votre Supra !

CLIQUEZ SUR sur le logo à visiter GÉORGIE À PROPOS sur Facebook et voir des photos et des nouvelles sur la Géorgie. Cliquez sur AIMER sur la page et devenez un ami de GÉORGIE À PROPOS.


Géorgie À propos

Dans cet article, nous décrivons certaines des épices et des herbes les plus couramment utilisées dans la cuisine géorgienne.

Nous avons inclus des liens vers des exemples de nos recettes photo étape par étape qui utilisent les épices et herbes décrites.

Graines de coriandre

Toutes les parties du coriandre plante (géorgien : ქინძი) sont comestibles, mais les feuilles fraîches et les graines séchées sont les parties les plus traditionnellement utilisées dans la cuisine géorgienne. Les recettes géorgiennes qui utilisent des graines de coriandre moulues comprennent : Tolma (géorgien : ტოლმა) – un légume fourré et évidé ou une garniture enveloppée dans une feuille et Chashushuli au foie de poulet.

Graines de Fenugrec Bleu

Fenugrec bleu (géorgien : უცხო სუნელი) pousse à l'état sauvage dans la partie montagneuse du nord de la Géorgie et est largement utilisé pour aromatiser les aliments. En Géorgie, il est appelé utskho suneli ou épice étrangère et est préparé en broyant ensemble les graines et les gousses pour donner une poudre bronzée aromatique et légèrement épicée.

Fenugrec bleu

Les recettes géorgiennes qui utilisent le fenugrec bleu comprennent : Kababi et Khabakhi (Géorgien : ყაბაყი) – courgettes frites avec légumes et épices.

Baies de Berberis séchées

Le berberis plante (géorgien : კოწახური), communément appelée L'épine-vinette européenne ou simplement L'épine-vinette, pousse à l'état sauvage en Géorgie et produit de grandes récoltes de baies comestibles riches en vitamine C. sumac, qui est disponible dans les magasins d'alimentation du Moyen-Orient, peut remplacer le berberis séché dans les recettes.

Baies de Berberis écrasées

Les recettes géorgiennes qui utilisent des berberis séchés comprennent : Ojakhuri – porc avec pommes de terre et Porc au barbecue à l'oignon rouge.

Pétales de fleurs de souci séchées

Les Géorgiens utilisent les pétales séchés et broyés du souci (géorgien : ყვითელი ყვავილი) pour donner une saveur et une couleur terreuses aux plats et sauces aux noix, comme les bazhe.

Graines de carvi

Carvi (géorgien : ძირა) est un ingrédient de prédilection dans les plats originaires des régions montagneuses de Géorgie. Les graines peuvent être broyées dans un moulin à café ou un moulin à épices pour produire une poudre. Les recettes géorgiennes qui utilisent des graines de carvi moulues comprennent : Khinkali (Géorgien : ხინკალი) – une boulette géorgienne très populaire.

Ajika séché

Ajika séché (géorgien : აჯიკა). L'ajika est une pâte piquante et épicée utilisée pour parfumer les plats de viande et de poisson principalement à Samegrelo et en Abkhazie. Il est fait avec des piments rouges, de l'ail, des herbes et des épices. En apparence et en consistance, l'ajika ressemble au pesto rouge italien. Sous sa forme séchée, il est utilisé pour aromatiser la viande et les légumes.

Sel de Svanétie

Sel de Svanétie (géorgien : სვანური მარილი), de la région de Svaneti dans la partie montagneuse du nord-ouest de la Géorgie, a un parfum et un goût uniques et est traditionnellement utilisé comme arôme pour une variété de plats de viande, de poisson, de pommes de terre et de soupe ainsi que comme condiment à la place du sel de table. Le mélange de sel est fait à la main dans un mortier en bois spécial à partir d'un minimum de 8 ingrédients, dont du sel ordinaire, de l'ail, du souci, de la coriandre et du fenugrec bleu. Pour préparer 1kg. de sel svanétien prend plusieurs heures de mélange.

Sel Mégrélien

Sel Mégrélien (géorgien : მეგრული მარილი), de la région de Samegrelo est très épicé et beaucoup plus piquant que le sel de Svanétie.

Deux types de basilic (géorgien : რეჰანი) sont utilisés dans la cuisine géorgienne, la variété à feuilles vertes et le basilic opale foncé à feuilles violettes. Le basilic frais et séché est utilisé. Les recettes géorgiennes qui utilisent du basilic incluent : Chashushuli aux champignons et Cuire Aux Haricots Verts Et Aux Oeufs, aussi bien que salades.

Sarriette d'été

Frais et séché Sarriette d'été est utilisé pour aromatiser les viandes et les légumes. Les recettes géorgiennes qui utilisent de la sarriette d'été comprennent : Tkemali (géorgien ტყემალი) sauce aux prunes aigre.

Feuilles de laurier séchées

Les feuilles de laurier séchées sont largement utilisées dans la préparation de plats de viande, en particulier de porc. Ils sont également utilisés dans les marinades et dans la cuisson de certains plats de légumes. Les recettes géorgiennes qui utilisent des feuilles de laurier comprennent : Lobio (Géorgien : ლობიო) – un plat populaire à base de haricots rouges et Lobio aux noix (géorgien : ლობიო ნიგვზით).

En Géorgie, l'ail (géorgien : ნიორი) est un ingrédient fondamental de nombreuses recettes, telles que Shkmeruli (Géorgien : შქმერული) – plat de poulet de la région de Racha Chakapuli (Géorgien : ჩაქაფული) – un ragoût géorgien populaire à base d'agneau ou de bœuf et Jambon Chashushuli (რაჭული ლორის ჩაშუშული).

Le persil frais est largement utilisé dans la cuisine géorgienne, à la fois comme ingrédient et comme garniture. Les recettes géorgiennes qui utilisent du persil comprennent : Aubergine à la mayonnaise épicée (géorgien : ბადრიჯანი მაიონეზით).

Piment fort séché

Les recettes géorgiennes qui utilisent du piment séché comprennent : Chakhokhbili (Géorgien : ჩახოხბილი) – poulet aux herbes et Tolma (géorgien : ტოლმა ბულგარული წიწაკით) – poivrons farcis.

D'autres épices et herbes populaires utilisées dans la cuisine géorgienne comprennent la menthe, les clous de girofle, la muscade, le macis et la cannelle.

Épice dans un marché géorgien

Vendeur d'épices dans un marché géorgien

Utilisez des épices et des herbes traditionnelles dans notre Géorgie À propos recettes et savourez une authentique cuisine géorgienne !

CLIQUEZ SUR sur le logo à visiter GÉORGIE À PROPOS sur Facebook et voir des photos et des nouvelles sur la Géorgie. Cliquez sur AIMER sur la page et devenez un ami de GÉORGIE À PROPOS.

Partagez ceci :

Comme ça:

En rapport

Commentaires

J'adore, j'adore j'adore ce post. Belles photos – et DELICIEUX !

D'accord. Je suis géorgien et je ne connaissais pas tous ces noms moi-même. Merci pour cette belle publication!

Salut! Tout d'abord, je tiens à vous féliciter pour l'excellent travail que vous faites avec ce site ! Toutes les recettes que j'ai essayées, à ce jour, ont été largement approuvées par mes amis géorgiens, et je sais qu'elles sont assez sévères en ce qui concerne la nourriture !
Je pense qu'il n'y a que quelque chose qui devrait être clarifié (et probablement corrigé) dans ce post sur les épices géorgiennes. Dans la cuisine géorgienne, le carvi n'est jamais utilisé et, en fait, je ne l'ai jamais vu dans les bazars locaux de Tbilissi ou d'autres régions de Géorgie (je n'ai trouvé de carvi que dans un supermarché international). Au lieu de cela, ce qui est largement utilisé est le cumin (qui est en fait ძირა, “dzira”) et si je comprends bien, il n'y a même pas de mot géorgien spécifique pour “carvi”. Le cumin (lat. : Cuminum cyminum) et le carvi (lat. : carum carvi), appartiennent en fait à la famille des apiacées mais ils ont des saveurs vraiment différentes et en fait je n'ai jamais mangé, par exemple, du khinkali au carvi.
Bien sûr, ce n'est pas une critique, mais une simple suggestion !
Merci encore

Merci. J'ai modifié le post.

C'est à l'envers. C'est du cumin et c'est du cumin qui n'est jamais utilisé dans la cuisine géorgienne.

Il suffit d'aller chez Carrefour et de regarder les étiquettes d'épices bilingues. Ou, vous savez, achetez du dzira et goûtez-le. Cela n'a rien à voir avec le cumin.


Poulet à l'ail géorgien (Chkmeruli)

Servez ce poulet épicé addictif avec du gruau, du pain ou des pommes de terre : vous aurez besoin de quelques glucides pour absorber le liquide glorieusement ailé dans lequel la viande est cuite. S'il vous reste de la sauce, ne la jetez pas, essayez de faire sauter des légumes ou de pocher des crevettes dedans pour servir sur du riz le lendemain.

Portions :

Lorsque vous redimensionnez une recette, gardez à l'esprit que les temps et les températures de cuisson, la taille des casseroles et les assaisonnements peuvent être affectés, alors ajustez en conséquence. De plus, les quantités indiquées dans les instructions ne refléteront pas les modifications apportées aux quantités d'ingrédients.

Ingrédients
Les directions

Préchauffer le four à 400 degrés. Assaisonner généreusement le poulet de sel et de poivre.

Chauffer l'huile et le beurre dans une grande poêle allant au four, de préférence en fonte, à feu moyen. Une fois le beurre mousseux, ajoutez le poulet, côté peau vers le bas, les morceaux ne se touchant pas. (Vous aurez probablement besoin d'utiliser deux casseroles ou de travailler par lots.) Cuire jusqu'à ce qu'ils soient dorés, environ 10 minutes du premier côté, 5 minutes du deuxième côté. Le poulet ne sera pas cuit. Transférer dans une assiette.

Mélanger l'ail, le piment jalapeño ou habanero, l'eau, le lait et une petite pincée de sel dans une purée de robot culinaire pour former une sauce lisse et lâche.

Placez les morceaux de poulet dans la ou les poêles, ce n'est pas grave si les morceaux se chevauchent un peu. Versez la sauce dessus. Rôtir pendant 10 à 15 minutes ou jusqu'à ce qu'un thermomètre inséré dans la partie la plus épaisse de la viande (loin de l'os) enregistre 165 sur un thermomètre à lecture instantanée.

Laisser reposer le poulet pendant 5 minutes, puis transférer dans un plat, avec le jus de cuisson à la cuillère.


Dis-le avec moi : Chakhokhbili

Chakhokhbili. Je ne peux pas te blâmer si ta première envie était de dire Gesundheit quand vous lisez ceci. Oui, cela ressemble beaucoup à un éternuement, et pour certaines personnes, c'est très difficile à prononcer. Khokhobi en géorgien signifie faisan. Traditionnellement, ce plat était fait avec du faisan, mais le poulet a pris sa juste place juste à côté du faisan car il est si peu coûteux et facile à obtenir. Et bien que la prononciation puisse être un peu gênante pour vous, préparer ce plat savoureux est ridiculement facile et ne nécessite aucune compétence particulière autre que de hacher des oignons et des herbes.

Comme pour tout ce qui est très populaire, il existe de nombreuses versions de ce plat. La seule exigence pour chakhokhbili est d'avoir un oiseau, des tomates et des herbes fraîches. Tout le reste appartient à un cuisinier. J'ai lu quelque part que l'une des exigences est de cuire le poulet sans graisse supplémentaire pendant 15 minutes avant d'ajouter quoi que ce soit d'autre dans la casserole. Je le ferais probablement si je n'avais pas eu des cuisses sans peau et sans os. Cuisiner cela sans matière grasse, c'est poser des problèmes. La prochaine fois que j'aurai le poulet entier, ou au moins un peu de peau et d'os avec la viande, j'essaierai certainement cette technique.

Ci-dessous la recette est mon tour sur chakhokhbili. J'y ai ajouté des pois verts, juste pour la couleur et l'intérêt de la texture. Je l'ai aussi cuisiné avec du vin blanc, ce que je fais souvent quand je suis en rupture de stock. Les herbes que j'ai utilisées étaient ce bouquet spécial "tout ce qu'il y a dans le réfrigérateur". Il se trouve que j'ai une belle variété simplement parce que j'aime les herbes et que j'ai une variété sous la main la plupart du temps. Ce n'est pas un must. Mais vous avez besoin d'herbes fraîches si vous voulez vous retrouver avec un plat parfumé. Les tomates mûres fraîches fonctionneront mieux, mais franchement, elles ne sont pas de saison en ce moment et ne sont donc pas aussi savoureuses. . Il m'est arrivé d'avoir des tomates rôties au feu biologiques en conserve qui sont très savoureuses et opèrent leur magie dans n'importe quel plat pas pire que les frais.


Contenu

Abkhazie Modifier

  • Les plats les plus populaires d'Abkhazie sont Abysta (Абыста - bouillie à base de maïs, semblable au Ghomi mingrélien), Apyrpylchapa (Апырпылчапа - peau de poivron farcie de sauce aux noix), Achma (Ачма - une variante de Khachapuri), Aritsvmgeli (Арицвмгели - maïs pain aux noix), Achash (Ачаш - chudu abkhaze, avec du fromage), Achapa (Ачапа - haricots rouges aux noix) et Akutaghchapa (Акутагьчапа - œufs durs remplis de noix, semblables aux œufs farcis).
  • Le dessert le plus populaire est l'Akuarkuar, un biscuit au miel. est une trempette chaude, épicée mais subtilement parfumée, souvent utilisée pour aromatiser les aliments. [1][2] comprennent Lykhny, Apsny et Anakopia.

Adjarie Modifier

La cuisine adjare est considérée comme une cuisine très diversifiée, qui a été influencée par sa nature (bord de mer, partie montagneuse) et par l'histoire.

  • Dans l'Adjarie montagneuse, les principaux produits sont les produits laitiers et les plats sont plus gras et lourds et de l'autre côté, dans le bord de mer de la région, les plats sont pour la plupart épicés, et utilisent de nombreuses herbes fraîches.
  • Les plats les plus populaires en Adjarie sont Adjaruli Khachapuri ( ხაჭაპური ), Borano ( ბორანო - fromage haché frit dans du ghee), Chirbuli ( ჩირბული - omelette aux noix et tomates), Malakhto ( მალახტო - purée de haricots aux noix et jus de raisin brut) , Iakhni ( იახნი - ragoût similaire à Kharcho, traditionnellement préparé dans et autour de Kobuleti) Khavitsi ( ხავიწი - bouillie de maïs avec du ghee), Sinori ( სინორი - à base de Nadughi et de pâte sans levain), Pakhlava ( პახლავა - une version du Baklava turc ) et Shaqarlama ( შაქარლამა - un biscuit).

Gourie Modifier

La cuisine de Guria est basée principalement sur la volaille (surtout la viande de poulet), le pain de maïs (Mchadi) et les noix, comme la cuisine d'Imereti.

  • Les plats les plus populaires de Guria sont le Satsivi ( - viande, principalement de poulet/dinde dans une sauce aux noix appelée bazhe), Mchadi ( მჭადი - Pain de maïs), Kupati ( კუპატი - saucisse à base de viande de porc), Badrijani Nigvzit ( ბადრიჯანი ნიგვზით - frit aubergines avec sauce aux noix), Gurian Khachapuri ( გურული ხაჭაპური - sorte de khachapuri en forme de croissant rempli de fromage et d'œufs durs qui est généralement consommé le jour de Noël), Brinjula ( ბრინჯულა - une sorte d'omelette au fromage "à base de pâte" semblable à khachapuri) Pkhali ( ფხალი ) et Kuchmachi ( კუჭმაჭი - foies de poulet avec sauce aux noix et grenade).

Imereti Modifier

La cuisine d'Imereti partage de nombreuses affinités avec la région voisine de Guria et est connue pour son utilisation abondante de noix.

  • Les plats imérétiens les plus célèbres incluent Imeruli Khachapuri ( ხაჭაპური - la version la plus courante du pain au fromage géorgien), Mchadi ( მჭადი - Cornbread), Pkhali ( ფხალი ), Kuchmachi ( კუჭმაჭი - foies de poulet avec sauce aux noix et grenade), Soko ( სოკო - champignons frits), Lobio ( ლობიო - purée de haricots rouges aux épices), Badrijani Nigvzit ( ბადრიჯანი ნიგვზით - aubergines frites avec sauce aux noix), Chakhokhbili ( ჩახოხბილი - soupe à base de tomates avec viande de volaille), Mtsnili ( მწნილი - légumes marinés tels comme les concombres, le chou, les betteraves et le jonjoli), Ekala ( - pkhali à base de smilax)Kupati ( კუპატი - saucisse à base de porc), Satsivi ( საცივი - viande, principalement de poulet/dinde dans une sauce aux noix appelée bazhe) et Tsitsila Isrim-Maqvalshi ( წიწილა ისრიმ-მაყვალში - poussin rôti dans une sauce à base de mûre et de raisin) est également célèbre [selon qui ?] pour ses fromages comme le Chkinti ( ჭყინტი - Fromage salé), l'Imeruli Kveli ( იმერული ყველი ) ou encore le Sulguni ( სულგუნი ).

Kakhétie Modifier

La cuisine kakhétie est considérée comme une cuisine davantage à base de viande et la région elle-même est appelée la « Région du vin ». [ Par qui? ] Il est également connu comme le lieu de naissance d'un type de pain géorgien, Tonis Puri.

  • Les plats notables de Kakheti incluent Mtsvadi ( მწვადი - viande cuite au feu), Chakapuli ( ჩაქაფული - soupe à base d'herbes fraîches telles que l'estragon et la viande de mouton ou d'agneau), Khinkali ( ხინკალი - boulettes remplies de viande et assaisonnées d'herbes), Khashlama ( ხაშლამა - viande bouillie de bœuf ou d'agneau), Khashi ( ხაში - viande bouillie, souvent consommée après Supra), Chanakhi ( ჩანახი - soupe à base d'agneau et de tomates), Chikhirtma ( ჩიხირთმა - soupe à base de viande de poulet) et Ajapsandali ( აჯაფსანდალი - sorte de ragoût à base d'aubergines, pommes de terre et tomates).
  • A Kakheti, ils font des desserts célèbres tels que Churchkhela ( ჩურჩხელა - Bonbons à base de jus de raisin et de noix) et Pelamushi ( ფელამუში - Dessert à base de jus de raisin).
  • Kakheti est également bien connu pour ses vins, tels que Alazani, Akhasheni, Saperavi et Kindzmarauli.

Kartli Modifier

Kartli est connue comme une région très riche en fruits (en particulier les pommes, les abricots, les figues et les pêches) et en légumes (en particulier les concombres, les tomates et les oignons).

  • Les plats Kartlian comprennent Puris Kharcho ( პურის ხარჩო - une sorte de soupe à base de pain), Shechamandi ( შეჭამანდი - soupe à base de cornouiller ou de quais), Jonjoli ( ჯონჯოლი - cornichons à base de Bladdernuts), Chakhrakina ( ჭახრაკინა - une sorte de Khachapuri rempli de fromage et feuilles de betterave rouge), Khabizgina ( ხაბიზგინა - Ossète Khachapuri fourré au fromage et aux pommes de terre) et Chakapuli ( ჩაქაფული - soupe à base d'herbes fraîches et de viande d'agneau ou de bœuf).

Lazeti Modifier

Bien que la majeure partie de la partie historique de Lazeti soit située en Turquie, les Lazes en Géorgie, en particulier à Sarpi, continuent de proposer leurs plats traditionnels, dont certains sont :

    ( ბურეღი/ფაფონი ) : Pâte sucrée cuite au four remplie de pudding au lait.
  • Gresta ( გრესტა ) : Poulet ou boeuf avec fromage fondu et champignons.
  • Kapça Tağaney ( ქაფშია ტაღანეჲ ) : Anchois et légumes frits.
  • Kapça Princoni ( ქაფშა ფრინჯონი ) : Pilaf d'anchois.
  • Kapçoni Mç̌kudi ( ქაფშონი მჭკუდი ) : Pain de maïs frit avec anchois tranchés, pkhali et herbes.
  • Lu Dudey ( ლუ დუდეჲ ): Navy beans mixed with red Pkhali, onions and leeks.
  • Lu Ncaxeyi ( ლუ ნჯახეჲ ): Sort of porridge made from different vegetables mostly cabbage, kidney beans, potato which are mixed with cornmeal. ( მუჰლამა ): Cornmeal with cheese.

Mingrelia Edit

The regional cuisine of Mingrelia can be considered as the most famous in Georgia. It uses many spices and walnuts.

  • Famous Mingrelian dishes include Ghomi ( ღომი - porridge made of corn meal), Elarji ( ელარჯი - ghomi with Sulguni), Gebzhalia ( გებჟალია - rolls of cheese seasoned with mint), Mingrelian Khachapuri ( მეგრული ხაჭაპური - Khachapuri with cheese added on the top), Kupati ( კუპატი - sausage made from pork), Tabaka ( ტაბაკა - chicken cooked with Ajika), and Kharcho ( ხარჩო - soup with beef). ( სულგუნი ) is traditionally made in the region. ( აჯიკა ) is a sauce made of pepper and spices. It is made traditionally in Mingrelia and in Abkhazia.

Mtianeti, Khevi, Khevsureti, Pshavi and Tusheti Edit

These cuisines are often considered as one due to their similarities.

  • Famous dishes include Khinkali ( ხინკალი - dumplings filled with meat, potatoes or cottage cheese), Gordila ( გორდილა - boiled dough), Qaghi ( ყაღი - dried and salted meat), Kaurma ( ყაურმა - a kind of soup made from meat), Kotori ( კოტორი - Khachapuri filled with cottage cheese), Khachoerbo ( ხაჭოერბო - dried cottage cheese in a ball shape) and Khavitsi ( ხავიწი - melted cheese) also produces a goat / sheep based cheese, called Guda ( გუდა ). [recherche originale ?]
  • These regions are also well known for their beer ( ლუდი ) and alcohol, Zhipitauri ( ჟიპიტაური ).

Racha-Lekhchumi Edit

The cuisines of Racha and of Lechkhumi share most of their dishes and are often grouped into one cuisine as a consequence.

  • Notable dishes include Shkmeruli ( შქმერული - chicken in a sauce made of cream and garlic), Lori ( ლორი - pork bacon), Lobiani ( ლობიანი - a kind of Khachapuri filled with kidney beans and lori), Lobio ( ლობიო - mashed kidney beans with spices), Rachuli Khachapuri ( რაჭული ხაჭაპური - a kind of Khachapuri made into a square form).

Samtskhe-Javakheti Edit

The Cuisine of Samtskhe-Javakheti consists of two regional cuisines: Meskhetian and Javakhetian. Due to their similarities, they are often considered as one regional cuisine. This cuisine differs significantly from other regional cuisine of Georgia, partly because of its heavy use of goose meat and historical Turkish rule of the region.

  • Famous dishes from Samtskhe-Javakheti include Batis Shechamandi ( ბატის შეჭამანდი - soup made of goose), Meskhuri Khinkali ( მესხური ხინკალი - Khinkali filled with goose), Apokhti ( აპოხტი - dried meat of lamb, beef, goose and duck), Tatarboragi ( თათარბორაგი - boiled dough), and Rdzis Korkoti ( რძის კორკოტი - wheat grains boiled in milk). ou alors Lokokina ( ლოკოკინა ) are also a very common dish in the region due to the presence of French Catholics in the past.
  • Samtskhe-Javakheti is also famous for its Chiri ( ჩირი - dried fruits), Tklapi ( ტყლაპი - fruit roll-up) and Tenili ( ტენილი - a preserved, hand-pulled cheese).

Svaneti Edit

  • Main dishes from Svaneti include Kubdari ( კუბდარი - also known as Svan Khachapuri, a kind of Khachapuri filled with seasoned pork), P'etvraal ( ფეტვრაალი - Khachapuri filled with cheese and millet), Chvishtari ( ჭვიშტარი - Mchadi with Sulguni inside), Lutspeq ( ლუცფექ - boiled barley grains seasoned with pepper and garlic), Kharshil ( ხარშილ - soup of barley and urtica), Tashmijabi ( თაშმიჯაბი - mashed potatoes with Sulguni).
  • Svaneti is also famous for its local alcohol made from fruits such as elderberry, and even honey. , a spiced salt [3]
  • Abkhazura ( აფხაზურა ): Caul fat rolled meatballs from Abkhazia.
  • Achma ( აჩმა ): A dish with multiple layers of cheese and bread. It bears resemblance to a sauceless lasagna. ( აჯაფსანდალი ): A traditional Georgian meal. Consists of eggplants, potatoes, onions and spices. ( ბადრიჯნის ხიზილალა ): Fried and chopped eggplants. The name means "Eggplant Caviar".
  • Jonjoli ( ჯონჯოლი ): Pickled flowers of bladdernut. ( ხაჭაპური ): Cheese-bread with regional variation. This dish is very popular outside [[Georgia (de campagne)|Georgia]], especially in the ex-USSR. ( კუჭმაჭი ): Dish made of chicken livers. ( კუპატი ): Fried sausage from Western Georgia. ( კუბდარი ): Meat-bread made from bread, meat (lamb, kid or pork), spices, and onions. ( ლობიანი ): Bean-stuffed Khachapuri. ( ლობიო ): Mashed beans with spices. ( მაწონი ): Dairy product, similar to yogurt or sour cream. ( მუჟუჟი ): Pork jelly.
  • Nadughi ( ნადუღი ): Cream-like dairy product. ( ნიგზვიანი ბადრიჯანი ): Fried eggplant and walnut sauce. ( ფხალი ): Minced and chopped vegetables, mostly made of spinach, beets, and cabbage. ( საცივი ): Walnut sauce.

Traditional Georgian breads are varied, and include Tonis Puri, Shotis Puri, Mesxuri Puri, Nazuki and Mchadi.

Georgian breads are traditionally baked in a large, round, well-shaped oven called a Ton.

Khachapuri Edit

Khachapuri, also spelled as Hachapuri, is a traditional Georgian dish of cheese-filled bread. The bread is leavened and allowed to rise and is shaped in various ways, usually with cheese in the middle and a crust which is ripped off and used to dip in the cheese. The filling contains cheese (fresh or aged, most commonly sulguni), eggs and other ingredients. [4]

There are several distinctive types of khachapuri in Georgian food from different regions of Georgia:

  • Achma ( აჩმა ), from Abkhazia, which has multiple layers and looks more like a sauceless lasagna. (Adjaruli / ( აჭარული ) Khachapuri, in which the dough is formed into an open boat shape and the hot pie is topped with a raw egg and a pat of butter before serving.
  • Chakhrakina ( ჭახრაკინა ) is a variation of Khachapuri made in Kartli and in Racha. It is filled with cheese and beets leaves.
  • Kotori ( კოტორი ) is a Khachapuri made in Tusheti. The dough should be as thin as possible and the filling consists of Kalti ( კალტი - a sort of cottage cheese made in the region) and erbo. (Guruli / ( გურული ) Khachapuri has boiled eggs inside the dough and looks like a calzone. Arguably, it is not a type of khachapuri. Gurians make them for Christmas and call them simply 'Christmas pie'. In the rest of Georgia, it is called 'Gurian pie'. (Imeruli / ( იმერული ) Khachapuri, which is circular and probably the most common type. [5]
  • Lemzira ( ლემზირა ) is a Svanetian ritual cheese bread mostly made in a round or triangular shape. Khachapuri also called "Megruli" ( მეგრული ), similar to Imeretian but with more cheese added on top.
  • Meskhuri Khachapuri ( მესხური ) is a Khachapuri made of puff pastry dough and cheese. Lard is added in the dough and filling which give it a distinct taste from the more widespread Penovani Khachapuri. it is made in Meskheti. Khachapuri also called "Osuri" ( ოსური ) or by its original name "Khabizgina" ( ხაბიზგინა ) is a version of Khachapuri which has potato, as well as cheese in its filling.
  • Petvraali ( ფეტვრაალი ) is a sort of Khachapuri filled with cheese and millet, made in Svaneti.
  • Penovani Khachapuri ( ფენოვანი ) is made with puff pastry dough, resulting in a flaky variety of the pie. It is often sold as street food in local bakeries.
  • Pkhlovana or Mkhlovana ( მხლოვანა / ფხლოვანა ) is a Khachapuri made in the mountainous areas of Georgia, especially Khevi. It is similar to Chakhrakina but spinach is also added in the filling.
  • Rachuli Khachapuri also called “Bachuli” ( რაჭული / ბაჭული ) is a version of Khachapuri made in Racha. It is filled with cheese and is of rectangular shape and puff pastry dough is used.
  • Adjaruli Chechili ( აჭარული ჩეჩილი ): Cheese made in Adjara from cow milk, which is shaped into ropes.
  • Chogi ( ჩოგი ): Cheese made from sheep milk in Tusheti. [6]
  • Chkinti' ( ჭყინტი ): Salty and juicy cheese made originally in Imereti.
  • Dambalkhacho ( დამბალხაჭო ): Moldy cheese made in Pshavi and Mtiuleti. It is considered as one of the most ancient and expensive cheeses.
  • Dampali Kveli ( დამპალი ყველი ): Rare cheese with a butter filling inside.
  • Kartuli ( ქართული ): Cheese made from a mixture of around 50% cow milk and a mixture of sheep, goat or buffalo milk.
  • Guda ( გუდა ): Cheese made from sheep milk in Tusheti. Its preparation lasts 20 days.
  • Imeruli ( იმერული ): Cheese made in the region of Imereti from cow milk.
  • Kalti ( კალტი ): Cheese made in mountainous regions of Georgia. It is often considered a Shepherds' cheese because of its nutritional values.
  • Kobi ( კობი ): Mixed cow/sheep milk cheese, mostly eaten in Eastern Georgia.
  • Meskhuri Chechili ( მესხური ჩეჩილი ): Cheese made in Meskheti and same as the Adjarian one.
  • Narchvi ( ნარჩვი ): Cheese made in Svaneti. It is shaped in curds.
  • Sulguni ( სულგუნი ): One of the most famous cheeses in Georgia, which comes from Mingrelia. It is made from cow or buffalo milk. Outside Mingrelia, it is also made in Svaneti.
  • Tenili ( ტენილი ): Cheese made in Samtskhe-Javakheti. It is shaped in curds.
  • Kitri Pomidvris Salata ( კიტრი პომიდვრის სალათა ): Cucumber and tomato salad with Georgian herbs, greens and Kakhetian oil ( კახური ზეთი ). It is sometimes eaten with a walnut sauce.
  • Ispanakhis Salata ( ისპანახის სალათა ): Spinach salad. ( ფხალი ): Minced vegetables in a ball shape. It is mainly made from spinach, cabbage or beans and is topped with pomegranate seeds.
  • Sagazapkhulo Salata ( საგაზაფხულო სალათა ): Salad made during [[Spring (saison)|Spring]]. There is not a strict recipe but it is mostly made of fresh ingredients and boiled eggs.
  • Satatsuris Salata ( სატაცურის სალათა ): Salad made of asparagus.
  • Tcharkhlis Salata ( ჭარხლის სალათა ): Salad made of beets.
    ( ბოზბაში ): Soup made of mutton and peas and chestnuts, mostly consumed in Kakheti. ( ჩაქაფული ): Stew made of lamb or beef (or veal), tarragon and cherry plums in Eastern Georgia (Kakheti and Kartli). ( ჩახოხბილი ): Soup made of tomatoes and poultry meat (mostly chicken or turkey) which originated in Western Georgia. ( ჩიხირთმა ): Soup made of turkey or chicken meat and eggs which is traditionally made in Kakheti. ( ხარჩო ): Soup made of beef, rice, cherry plums and walnuts from Mingrelia.
  • Kharshil ( ხარშილ ): Soup made of spinach in Svaneti. ( ხაში ): Boiled cow or sheep parts in their juice. Mostly made in the Eastern regions, especially Kakheti. ( ლობიო ): Stew made mostly from kidney beans. Popular in Western Georgia.
  • Matsvnis Supi ( მაწვნის სუპი ): Soup made mainly of Matsoni.
  • Puris Kharcho ( პურის ხარჩო ): Soup made of bread. It originated in Kartli.
  • Shechamandi ( შეჭამანდი ): Different sorts of soup made by a principle ingredients, mostly made in Kartli. These soups can be made of spinach, malva, garlic, dogwood, grains, sorrel, pink peavine and other ingredients.

Though Georgian cuisine is not very fish-oriented, there are still some dishes mainly made of trout, catfish and carp:

  • Kalmakhi Tarkhunit ( კალმახი ტარხუნით ): Fried trout with tarragon.
  • Kalmakhis Kubdari ( კალმახის კუბდარი ): Kubdari filled with minced trout, onions, coriander and ajika.
  • Kapchoni Mchkudi ( ქაფჩონი მჭკუდი ): Cornbread made with anchovy, which is made in Adjara by the Lazs.
  • Kepali ( კეფალი ): Fried flathead mullet.
  • Kibo Kindzit ( კიბო ქინძით ): Lobster cooked with coriander.
  • Kibo Mokharshuli ( მოხარშული კიბო ): Boiled lobster.
  • Kibo Tetri Ghvinit ( კიბო თეთრი ღვინით ): Lobster cooked in white wine.
  • Kobri Nigvzit da Brotseulit ( კობრი ნიგვზით და ბროწეულით ): Fried carp with walnuts and pomegranates seeds.
  • Loko Kindzmarshi ( ლოქო ქინძმარში ): Boiled catfish with coriander and vinegar.
  • Loko Tsiteli Ghvinit ( ლოქო წითელი ღვინით ): Boiled catfish in red wine.
  • Tsotskhali ( ცოცხალი ): Boiled or fried local fish.
  • Tsvera Nigvzit da Brotseulit ( წვერა ნიგვზით და ბროწეულით ): Fried common barbel with walnuts and pomegranates seeds.
  • Zutkhi Kaklis Potolshi ( ზუთხი კაკლის ფოთოლში ): sturgeon cooked in a walnut leaf.

The most popular Georgian meat dishes include:

  • Abkhazura ( აფხაზურა ): Fried meat rolled in caul fat from Abkhazia.
  • Apokhti ( აპოხტი ): Dried / Smoked meat (beef, lamb, goose, duck).
  • Batis Shechamandi ( ბატის შეჭამანდი ): Meskhetian soup made of goose meat. : Soup of lamb meat with peas, chestnuts and tomatoes. ( ჩანახი ): Soup made of tomatoes and lamb. ( ჩახოხბილი ): Soup made of tomatoes and poultry meat (chicken or turkey). ( ჩაქაფული ): Stew made of cherry plums, tarragon and meat (lamb, beef or veal) from Kakheti.
  • Chashushuli: Spicy beef stew with tomato base ( ჩიხირთმა ): Soup made of chicken and eggs from Kakheti. : Georgian version of Kefta meatballs. ( ხარჩო ): Soup made of beef, tomatoes, herbs and walnuts.
  • [[Khash (assiette)|Khash]]i ( ხაში ): Boiled parts of cow or sheep in its juice.
  • Khashlama ( ხაშლამა ): Boiled meat. ( ხინკალი ): Dumplings filled with beef, pork or lamb meat (in Meskheti filled with goose) herbs from Eastern Georgia. ( კუბდარი ): Khachapuri filled with meat from Svaneti. ( კუჭმაჭი ): Fried chicken livers with walnuts and pomegranate seeds. ( კუპატი ) : Fried sausage made of pork.
  • Lori ( ლორი ): Smoked pork from Racha. ( ქაბაბი ): Meat cooked on fire, with pomegranate seeds. ( მწვადი ): Meat cooked on fire.
  • Muzhuzhi ( მუჟუჟი ): A kind of jelly filled with meat and vegetables (specifically carrots and other herbs).
  • Qaghi ( ყაღი ): Smoked meat.
  • Qaurma ( ყაურმა ): A kind of soup with chopped meat. ( საცივი ): Poultry meat in a walnut sauce called bazhe which originated in Western Georgia. ( შილაფლავი ): Pilaf made of lamb, spices, and vegetables. ( შქმერული ): Chicken in a cream-based sauce.
  • Tabaka ( ტაბაკა ): Roasted chicken with Adjika.
  • Tolma ( ტოლმა ): Georgian version of Dolma. The filling is mostly meat and rolled in cabbage or grape leaf.
  • Ziskhora ( ზისხორა ): Svanetian boiled blood sausage

Sauces and spices common in Georgian cuisine include:

    ( აჯიკა ): Spicy paste or sauce seasoned with hot chili peppers. ( ხმელი სუნელი ): Powdered herb/spice mixture. ( ულუმბო, უცხო სუნელი ): Milder than regular fenugreek. ( ბაჟე ): Walnut sauce.
  • Svanuri Marili ( სვანური მარილი ): Salt from Svaneti mixed with spices. ( ტყემალი ): Cherry plum sauce.
    ( აჯაფსანდალი ): Dish made of vegetables such as eggplants, potatoes, tomatoes, onions and herbs.
  • Badrijnis Borani ( ბადრიჯნის ბორანი ): Chopped and fried eggplants with spices.
  • Badrijnis Khizilala ( ბადრიჯნის ხიზილალა - "Eggplant caviar"): Chopped eggplants with pomegranate seeds and herbs.
  • Badrijani Mtsvanilit ( ბადრიჯანი მწვანილით ): Fried eggplants with fresh herbs (coriander, parsley and basil).
  • Ekala Nigvzit ( ეკალა ნიგზვით ):Smilax with walnuts.
  • Gogris Gupta ( გოგრის გუფთა ): Squash in a ball shape (vegetarian kefta). ( ლობიანი ): Khachapuri filled with kidney beans. ( ლობიო ): Mashed kidney beans with spices.
  • Lobio Nigvzit ( ლობიო ნიგვზით ): Kidney beans with walnuts. ( ფხალი ): Minced vegetables with pomegranates.
  • Qnashi ( ქნაში ): Boiled minced pumpkin seeds which is later spiced and given a circle shape.
  • Shechamandi ( შეჭამანდი ): Different sorts of soup made by a principle ingredient, mostly made in Kartli. These soups can be made of spinach, malva, garlic, dogwood, grains, sorrel, pink peavine, and others.
  • Akuakuar (Аквакуар): Honey biscuits made in Abkhazia
  • Alaharuy or Alaharya ( ალაჰარუი / Алаҳария): Roll-ups traditionally made in Abkhazia from figs.
  • Alvakhazi ( ალვახაზი ): Sweets of different shapes, made from honey and almonds in the region of Kakheti. ( ჩირი ): Dried fruits mostly apricots, grapes, plums and figs. ( ჩურჩხელა ): Candy made of grape juice mixed with flour and walnuts. It originated in Kakheti. ( ჯანჯუხა ): Same as Churchkhela but instead of walnuts, chopped hazelnuts are used. It is made in Guria. ( გოზინაყი ): Candy made mostly for New Year. It is made from chopped walnuts and honey.
  • Meskhuri Qada ( მესხური ქადა ): A sort of bread filled with a mixture of lard and flour, traditionally made in Meskheti.
  • Muraba ( მურაბა ): Sort of jam made mostly from fruits such as walnut, watermelon, quince, fig, berries and from flowers (especially wild rose).
  • Nazuki ( ნაზუქი ): Sweet bread with cinnamon, lemon curds and raisins. It is made mostly in Shida Kartli, especially in Surami.
  • Pachkhi ( ფაჩხი ): Svanetian dessert made from a dried pear powder that is later mixed with water.
  • Palustaki ( ფალუსტაკი ): Dessert made from the combination of wheat flour, honey, erbo, similar to Halva. ( ფელამუში ): Dessert made of grape juice and flour, similar to a sweet porridge. ( ფახლავა ): Adjarian version of the Turkish dessert Baklava.
  • Shaqarlama ( შაქარლამა ): Biscuits made from sugar and honey. It is made in Adjara.
  • Taplis Kveri ( თაფლის კვერი ): Candy made from honey.
  • Tklapi ( ტყლაპი ): Roll-ups made from fruits such as grapes, apricots, cherry plums, and figs.

Georgia is one of the oldest wine-producing regions in the world. The fertile valleys and protective slopes of the Transcaucasia were home to grapevine cultivation and neolithic wine production (Georgian: ღვინო , ɣvino) for at least 8000 years. [7] [8] [9] [10] Due to the many millennia of wine in Georgian history and its prominent economic role, the traditions of wine are considered entwined with and inseparable from the national identity. [7]

Among the best-known Georgian wine regions are Kakheti (further divided into the micro-regions of Telavi and Kvareli), Kartli, Imereti, Racha-Lechkhumi and Kvemo Svaneti, Adjara and Abkhazia.

UNESCO added the ancient traditional Georgian winemaking method using the Kvevri clay jars to the UNESCO Intangible Cultural Heritage Lists. [11] [12]

Alcoholic drinks from Georgia include chacha and wine (especially Georgian wine). Some of the most well-known Georgian wines include Pirosmani, Alazani, Akhasheni, Saperavi, and Kindzmarauli. Wine culture in Georgia dates back thousands of years, and many Georgian wines are made from traditional Georgian grape varieties that are little known in the West, such as Saperavi and Rkatsiteli. Georgian wine is well known throughout Eastern Europe, and is a significant national export, with exports of over 10 million bottles of wine per year. Georgia is also home to many beer brands, including Natakhtari, Kazbegi, Argo, Kasri, and Karva.

Lagidze water is a Georgian flavored soda drink, made with a variety of natural syrups, sold bottled or mixed directly in a glass from a soda fountain. Common types of mineral water from Georgia include Borjomi, Nabeghlavi, Likani, and Sairme.


Creating a Georgian Meal

So, what would a Georgian menu look like? Georgian food is served on the table all at once on communal plates, apart from soups which are served as a first course in individual bowls. One of my favorite menus includes a big plate of cucumbers and tomatoes cut into chunks and piled high with chopped herbs and onions. The dressing is salt, pepper, wine vinegar and sunflower seed oil. Olives are not native to Georgia, but you can use any other light-tasting oil in place of sunflower.

Sometimes I don’t season the vegetables and leave the herbs whole, as in my photos above. There would also be a plate of pickles (cucumbers, cabbage, cauliflower, grapes) somewhere on the table, and here is where the whole herbs come in handy. You pick up a slice of pickle with a herb of your choice, wrap it in flatbread–and voilà, a delicious tidbit. For a Georgian meal, I prefer flatbread like lavash or even pita, although Indian naan and Iranian barbari and sangak breads are perfect too. And don’t forget a good baguette–like champagne, it goes with everything.

Georgians also keep a selection of sauces on their table (the ajika I mentioned above, tkemali made with plums or walnut sauces) to customize their food. The simplest is made from crushed raw blackberries with salt and garlic. It adds a bright top note to any meat dish.

I would then include a couple of cooked vegetable dishes, like lobio (my recipe is here), a spicy bean salad/stew, spinach pkhali (like the one on p. 14 of the Supra book), eggplant with walnuts (p. 291 of Tasting Georgia) or beets with plum sauce (p. 13 of Kaukasis). All of these recipes can be made in advance and they even improve as their flavors meld.

In the summer, I would fire up the grill for Georgian-style kebabs or trout with tarragon, but at this time of autumn, I turn to stews, and there are many to choose from. Should it be a lamb and plums, pork and red ajika or chicken with spices? Since the tomato season is not yet over, I take advantage of it and make chakhokhbili, the stew that calls for as much vegetables and herbs as chicken.

This kind of meal goes well with full-bodied wines, and in my experience, Italian wines, especially from Sicily, match it well. Of course, if you can find Georgian wines in your stores, you’re in luck.

The meal is best finished with a plate of fresh fruit. In the fall and winter, you can serve fresh walnuts, hazelnuts or almonds, which not only give a taste of the season but marry well to the last drops of wine.


Add Georgian Ajika Dry Spice Paste to Any Dish to Kick it Up a Notch

The Eat the World Challenge is headed to Georgia this month. Did you know that Georgia is both in Europe and Asia? It’s got quite a cultural mix and a wonderful variety of flavors. I have a very special spice mix for you to try, the Georgian Ajika Dry Spice Paste.

Honestly, I think is if my favorite spice mix ever. Salty, garlicky, a touch of heat, a sweet touch of bitterness and floral. It’s addicitive.

My body is trying to kill me, not Mexico

In my last post, where I showed you how to make a refreshing Singaporean rose milk drink, I mentioned that I was recovering from Montezuma’s revenge. Well, that was half my health battle.

You see, I had a bad asthma attack a few days before my trip. And I did not stop coughing after. Like not for the whole trip. But when I got back I wanted to treat the gastro issue, still coughing and getting worse. So it’s only after having a follow up with my GP this did I find out I have acute asthmatic bronchitis. Besides lots of meds, I am on bed rest, just after coming back from vacation. Kinda sucks big time.

For my Georgia contribution, I was originally so looking forward to making this awesome Acharuli Khatchapuri, but it will have to be for another post. I want to taste this so bad! It will be here soon!

So once again, if I wanted to participate in this month’s Eat The World, I had to find something super easy and quick to make, with ingredients I already had at home. And I was so thrilled when I found this Georgian Ajika Dry Spice Paste recipe.

Georgian Ajika

Ajika is one of the cornerstones of Georgian cuisine when it comes to flavoring and condiments. Ajika is a heavy dip, or paste, which is used to flavor many Georgian dishes. The really bring spiciness to a dish enhanced by subtle flavors.

The two most common ones are the red Megrelian ajika and the green ajika. Both are boiled mixtures of hot pepper, lots of salt, garlic, and many local herbs and spices.

Noter: marigold powder, made from the flower, is a very common spice in Georgian recipes. As a substitute, divide the total amount you need by 4. Use powdered saffron for 1/4 of the amount you need, and use a dry powdered flower like chamomile or chrysanthemum for the remaining 3/4.

I have a FREE PRINTABLE for you

Surprise! I have prepared a Cheat Sheet that includes 41 Cooking and Baking Ingredient Substitutions that are commonly found in a kitchen. Click here to get your FREE Ingredient Substitutions Cheat Sheet right now!

Georgian Ajika Dry Spice Paste

I also came across a dry version on a Georgian recipe channel on YouTube. The end product looks like a very dry paste of small red clumps. And t is very easy to make. Just pound the right amounts of chill pepper, dry coriander, fenugreek, marigold, salt, and garlic.

The paste can then be stored in two ways. The first is in a jar that you must keep in the fridge and it will keep for a couple of months.

The second is to break up the paste and leave it to dry for a few days on the counter and then pulverize it to a powder. You can keep this with your regular spices and it will last for years.

It will give just about every dish you make a wonderful flavor, giving it a bit of heat, garlic, and a unique fragrant flowery bitterness. Add a bit to soups, eggs, potatoes, and any meat.

If you used the safron alternative and you are a saffron fan, you will use this stuff on everything!


Wow, these were tasty. Garlic and walnuts are an unexpected but great combination, sharp and brash versus meaty and deep. Put that inside strips of eggplant fried dark brown. Who doesn’t like intense flavors wrapped fried things? A real winner, this would make for a great potluck dish. You could replace the fried eggplant strips with marinated peppers or even strips of cucumber if you wanted to avoid the calories and hassle of the eggplant.

Satsivi | Roast chicken with walnut sauce | Recette

There’s two genius things going on with this recipe. First off, this is the best advice for roasting a chicken I’ve ever read. Trussing is actually pretty easy -- no needle needed, just about three feet of twine to tighten up the bird. The genius, though, is roasting on high heat for ten minutes on each side, like, thigh to the bottom of the pan, then returning to legs-up for the last 40 minutes at regular heat. The result was a perfectly cooked bird. Oh, and the butter basting helped.

I’d have been happy just to tuck into that well-roasted chicken, but the sauce made it sublime. It’s essentially pounded walnuts (walnuts! again!) with onion, a little flour to thicken, and chicken stock, reduced until you can just about slather it over the chicken. I’m pretty sure I’ll make this rich and oh-so-tasty dish again. Bonus: it’s just as good cold as it is hot.

Chakhokhbili | Braised chicken and tomato | Recette

Bien que l'été n'offre pas de grenades, il offre certainement des tomates, et c'est une excellente alternative si vous cherchez quelque chose à voir avec l'abondance de votre jardin ou de votre marché fermier et que vous ne voulez pas faire de sauce pour pâtes. Cette recette est si simple que vous pouvez pratiquement la tweeter : faire dorer les cuisses de poulet, ajouter un oignon, ajouter beaucoup de tomates, braiser jusqu'à ce que la viande se détache des os, ajouter des herbes, servir. Le braisage fait que cela prend plus de temps que vous voulez pour un souper facile après le travail, mais ce n'est pas beaucoup de travail, alors si vous avez le temps, faites-vous plaisir ! (Merci à Kathryn d'avoir coupé toutes ces tomates !)

Lobio | Salade de haricots rouges | Recette

Cela dit quelque chose sur Brooklyn que je n'ai pas pu trouver un simple sac de haricots secs dans les deux magasins d'alimentation les plus proches de chez moi, mais les deux avaient plusieurs types de quinoa. Quand je me suis rendu chez Mark, son colocataire Justin s'est porté volontaire pour aller au supermarché en bas du pâté de maisons pour en acheter, et il était si heureux de le trouver qu'il a acheté deux sacs. Nous avons donc fait beaucoup de cette salade. C'était plutôt bon, mais pas particulièrement génial peut-être dans la précipitation pour finir le repas, nous avons accidentellement manqué une épice ou mis trop peu d'oignon.

Khinkali | Boulettes de « soupe » géorgiennes | Recette

Je pense que je m'améliore dans mon rythme de cuisine, après tant de repas, mais j'ai attendu trop longtemps pour commencer ce plat, l'accompagnement géorgien par excellence de la bière. (Ou est-ce que la bière est l'accompagnement par excellence du khinkali ?). Je n'aime pas faire des choses avec de la pâte roulée, et je n'avais pas de balance sur moi et la recette était toute basée sur le poids donc j'ai dû complètement ailer les proportions, et j'ai fini par faire trop peu de pâte. Ensuite, quand il s'agissait de faire ce qui est censé être de jolis petits colis remplis de viande, ils avaient l'air assez laids, trop petits - et puis, lorsqu'ils étaient bouillis, beaucoup d'entre eux se cassaient au lieu de garder la jutosité de la viande cuite à l'intérieur. Les boulettes sont donc sorties tardivement, étaient déformées et il y en avait trop peu. Eh bien, ça valait le coup d'essayer, mais je dois m'améliorer dans ma fabrication de boulettes parce que tant de cultures font ce genre de chose. Des conseils ?

Chachlik | Barbecue | Recettes : marinade, sauce sarriette, sauce piquante

C'était l'autre erreur majeure - j'ai mal lu la recette en faisant ma liste de courses et j'ai eu de l'agneau haché au lieu de morceaux! J'ai profité de la situation en façonnant l'agneau haché en boulettes, et en le faisant mariner dans la quantité copieuse d'oignons comme spécifié. (Dieu merci pour le robot culinaire, râper 2,5 livres d'oignons à la main aurait été brutal.) J'ai demandé à Kathryn de les mettre sur les brochettes de brochettes, mais cela s'est rapidement avéré impossible, alors nous les avons plutôt jetés directement sur le gril - - et, bien qu'étant complètement dans le mauvais format, ils étaient délicieux. Plusieurs sauces accompagnées : une sauce aux herbes et tomates, une sauce piquante (j'ai utilisé ces gros poivrons rouges plutôt que les jalapenos comme spécifié), et une sauce aux prunes aigre en bouteille.

Ghvinisa da tsqlis | Vin et eau

En plus de la boisson à l'estragon, nous avons arrosé la nourriture avec du Borjomi, une eau minérale assez salée aux bienfaits réputés pour la santé, et bien sûr beaucoup de vin. La Géorgie produit du vin depuis des millénaires, mais apparemment, la qualité a pris un coup dur pendant les années staliniennes. Oncle Joe, comme ils l'appellent, était en fait un grand promoteur du vin de Géorgie, mais sa préférence allait au vin doux, alors ils ont fait du vin doux. Ce n'est que ces dernières années que des vins plus secs et plus complexes sont arrivés sur le marché - et, en fait, certains d'entre eux sont assez bons, résolument fruités et avec un terroir modéré. Ne soyez pas surpris si vous voyez un ou deux vins géorgiens dans votre caviste un de ces jours, car nous en avons trouvé un chez nous ! Alors que notre préférence était pour le rouge, vous pourriez juste voir un vin spécial appelé Pheasant's Tears, qui est appelé "ambre", nettement plus jaune que le vin blanc.

Laura tient une liste de pays qui n'étaient pas vraiment sur son radar mais qu'elle souhaite maintenant visiter après avoir mangé la nourriture - Cap-Vert, Comores. et maintenant la Géorgie ! C'est un coup de balancier, une cuisine familière mais plutôt ignorée dans le canon culinaire : l'Allemagne.


Voir la vidéo: СВИНЫЕ РЁБРЫШКИ С КАРТОШКОЙ В КАЗАНЕ НА КОСТРЕ (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Diederich

    Désolé pour l'interférence ... Je connais cette situation. Vous pouvez discuter.

  2. Omet

    Quels sont les bons mots ... super, bonne phrase

  3. Torrence

    Cette phrase est tout simplement incomparable :), c'est agréable pour moi))))

  4. Yonah

    Et que faisons-nous sans vos très bonnes idées

  5. Torhte

    Je suis définitif, je suis désolé, mais il ne m'approche absolument pas. Peut-être existe-t-il encore des variantes ?



Écrire un message