Dernières recettes

Côtes levées braisées au balsamique et plus

Côtes levées braisées au balsamique et plus



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Dans la revue de recette de cette semaine, des crêpes frites et une côtelette d'épinards

Découvrez les choix de nos éditeurs pour les meilleures recettes de la section des aliments de cette semaine.

NY Mag

• Heidi Swanson's côtelette d'épinards mélangé avec de l'œuf, de la harissa et du citron est étonnamment sucré.

Los Angeles Times

• Double chocolat, noix, expresso - toutes les garnitures pour un gluant, délicieux biscuit.

NY Times

• Un facile sauté combine du tofu, du chou, des carottes et des poivrons rouges pour un repas rapide et sain.

Chronique de SF

• Que faire dans un faitout classique ? Mélanger un piment et haricots recette, à base de haricots pinto, de surlonge et de quatre types différents de chili.

Radio Nationale Publique

• La ricotta rend tout meilleur — avec un peu d'oignon, d'épinards et de fettucine, ce plat de pâtes rend les repas de la semaine spéciaux.

Temps de Seattle

• Ajoutez du vinaigre balsamique et du bouillon assaisonné à ce côtes braisées recette, puis servir avec de la polenta ou des pommes de terre.

Portland Press Herald

• Différents plats, un seul ingrédient sucré collant : le sirop d'érable. Utilisez-le dans le saumon grillé recette avec sirop d'érable et sel de mer.

Washington Post

• Un autre Saumon recette, celle-ci avec de l'orange, du chili et du bok choy.

le journal Wall Street

• Attendez-vous à être un succès au brunch avec cette recette : Crêpes, frit au sirop d'érable.

Cuisine tous les jours

• Cette grillade sandwich aux aubergines vient avec des fixations végétariennes, plus une sauce crémeuse au céleri-rave.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'était la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. Si j'ai une petite plainte, et je n'appellerais même pas ça une plainte, plutôt une légère différence de préférence, c'est que j'aurais réduit mon liquide de braisage à une consistance plus épaisse. Il se trouve que j'aime la chose laquée qui se passe avec mes côtes courtes, alors que cette recette est écrite pour une sauce plus concentrée et liquide sur la viande. Et la viande en sauce est parfaitement merveilleuse.

Le livre demande d'associer une purée de panais aux côtes courtes, ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu de superbes photos des panais, donc cela ne sera pas inclus dans cet article. Mais j'adore son idée classique d'associer les côtes levées riches et charnues avec une purée de légumes féculents. C'est quelque chose qui fonctionne à chaque fois. La purée de pommes de terre serait excellente ici aussi.

Soit dit en passant, Matt et moi ne sommes pas d'accord sur les panais. Il les aime absolument et pourrait inhaler un bol entier de purée de panais à lui seul. Je ne suis pas aussi fou d'eux. Je les aime, mais seulement lorsqu'ils sont accompagnés d'une riche viande ou d'une volaille par-dessus. Je pense en quelque sorte que la purée de panais a le goût de quelqu'un qui met du ketchup dans la purée de pommes de terre. Et comme j'ai plus de sept ans, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. Je digresse. Dégustez ces bouts de côtes, ils sont divins.

Ingrédients:
5 livres. bouts de côtes non désossés, à température ambiante, débarrassés de l'excès de gras
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 gousses d'ail, écrasées et épluchées
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 tasse de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
2 bouteilles (24 oz au total) de bière brune, comme une lager noire
2 à 3 tasses de bouillon de boeuf

les directions:
Assaisonner généreusement les bouts de côtes de tous les côtés avec du sel et du poivre. Faites chauffer une grande cocotte à feu vif et ajoutez de l'huile d'olive pour enrober le fond. Une fois que l'huile est chaude, faire dorer les bouts de côtes de tous les côtés, par lots. Transférer les côtes grillées dans une assiette.
Préchauffer le four à 325 F.
Une fois que toutes les côtes sont dorées, baissez le feu à moyen-élevé et versez tout sauf une cuillère à soupe de graisse. Ajouter l'oignon, assaisonner au goût avec du sel et du poivre, et cuire jusqu'à ce qu'il soit ramolli et légèrement doré, environ 10 minutes. Ajouter les gousses d'ail et faire revenir 3 minutes de plus. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore quelques minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez maintenant le vinaigre, la sauce Worcestershire et la bière, en raclant tous les délicieux morceaux collés au fond de la casserole.
Remettez les côtes dorées dans la casserole en essayant de les placer dans les côtés les plus charnus vers le bas. Si tous ne s'adaptent pas de cette façon, mettez-en quelques-uns debout sur le côté avec les os orientés à la verticale. Ajouter suffisamment de bouillon juste pour couvrir les côtes. Portez le liquide à ébullition, puis éteignez le feu. Couvrir le pot hermétiquement avec du papier d'aluminium, puis avec le couvercle du pot.
Cuire au four pendant 3 heures, ou jusqu'à ce que la viande puisse être facilement percée avec un couteau, ou jusqu'à ce que les morceaux puissent être déchirés avec une fourchette. Sortir du four et laisser reposer 15 minutes, à découvert. Écumez le plus de gras possible sur le dessus.
Préchauffez votre four à 420 F. Retirez les côtes de la braise et étalez-les sur une plaque à pâtisserie (j'ai d'abord graissé la mienne avec un aérosol de cuisson). Rôtir pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à être croustillants. Pendant ce temps, filtrez le liquide de braisage dans une casserole et laissez mijoter à feu vif pendant 10 à 15 minutes, plus longtemps si vous voulez un glaçage plus épais.
Pour servir, placez un monticule de purée de panais dans votre assiette, puis garnissez de 1 à 2 côtes levées et nappez de sauce.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'était la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. Si j'ai une petite plainte, et je n'appellerais même pas ça une plainte, plutôt une légère différence de préférence, c'est que j'aurais réduit mon liquide de braisage à une consistance plus épaisse. Il se trouve que j'aime la chose laquée qui se passe avec mes côtes courtes, alors que cette recette est écrite pour une sauce plus concentrée et liquide sur la viande. Et la viande en sauce est parfaitement merveilleuse.

Le livre demande d'associer une purée de panais aux côtes courtes, ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu de superbes photos des panais, donc cela ne sera pas inclus dans cet article. Mais j'adore son idée classique d'associer les côtes levées riches et charnues avec une purée de légumes féculents. C'est quelque chose qui fonctionne à chaque fois. La purée de pommes de terre serait excellente ici aussi.

Soit dit en passant, Matt et moi ne sommes pas d'accord sur les panais. Il les aime absolument et pourrait inhaler un bol entier de purée de panais à lui seul. Je ne suis pas aussi fou d'eux. Je les aime, mais seulement lorsqu'ils sont accompagnés d'une riche viande ou d'une volaille par-dessus. Je pense en quelque sorte que la purée de panais a le goût de quelqu'un qui met du ketchup dans la purée de pommes de terre. Et comme j'ai plus de sept ans, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. Je digresse. Dégustez ces bouts de côtes, ils sont divins.

Ingrédients:
5 livres. bouts de côtes non désossés, à température ambiante, débarrassés de l'excès de gras
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 gousses d'ail, écrasées et épluchées
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 tasse de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
2 bouteilles (24 oz au total) de bière brune, comme une lager noire
2 à 3 tasses de bouillon de boeuf

les directions:
Assaisonner généreusement les bouts de côtes de tous les côtés avec du sel et du poivre. Faites chauffer une grande cocotte à feu vif et ajoutez de l'huile d'olive pour enrober le fond. Une fois que l'huile est chaude, faire dorer les bouts de côtes de tous les côtés, par lots. Transférer les côtes grillées dans une assiette.
Préchauffer le four à 325 F.
Une fois que toutes les côtes sont dorées, baissez le feu à moyen-élevé et versez tout sauf une cuillère à soupe de graisse. Ajouter l'oignon, assaisonner au goût avec du sel et du poivre, et cuire jusqu'à ce qu'il soit ramolli et légèrement doré, environ 10 minutes. Ajouter les gousses d'ail et faire revenir 3 minutes de plus. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore quelques minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez maintenant le vinaigre, la sauce Worcestershire et la bière, en raclant tous les délicieux morceaux collés au fond de la casserole.
Remettez les côtes dorées dans la casserole en essayant de les placer dans les côtés les plus charnus vers le bas. Si tous ne s'adaptent pas de cette façon, mettez-en quelques-uns debout sur le côté avec les os orientés à la verticale. Ajouter suffisamment de bouillon juste pour couvrir les côtes. Portez le liquide à ébullition, puis éteignez le feu. Couvrir le pot hermétiquement avec du papier d'aluminium, puis avec le couvercle du pot.
Cuire au four pendant 3 heures, ou jusqu'à ce que la viande puisse être facilement percée avec un couteau, ou jusqu'à ce que les morceaux puissent être déchirés avec une fourchette. Sortir du four et laisser reposer 15 minutes, à découvert. Écumez le plus de gras possible sur le dessus.
Préchauffez votre four à 420 F. Retirez les côtes de la braise et étalez-les sur une plaque à pâtisserie (j'ai d'abord graissé la mienne avec un aérosol de cuisson). Rôtir pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à être croustillants. Pendant ce temps, filtrez le liquide de braisage dans une casserole et laissez mijoter à feu vif pendant 10 à 15 minutes, plus longtemps si vous voulez un glaçage plus épais.
Pour servir, placez un monticule de purée de panais dans votre assiette, puis garnissez de 1 à 2 côtes levées et nappez de sauce.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'était la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. Si j'ai une petite plainte, et je n'appellerais même pas ça une plainte, plutôt une légère différence de préférence, c'est que j'aurais réduit mon liquide de braisage à une consistance plus épaisse. Il se trouve que j'aime la chose laquée qui se passe avec mes côtes courtes, alors que cette recette est écrite pour une sauce plus concentrée et liquide sur la viande. Et la viande en sauce est parfaitement merveilleuse.

Le livre demande d'associer une purée de panais aux côtes courtes, ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu de superbes photos des panais, donc cela ne sera pas inclus dans cet article. Mais j'adore son idée classique d'associer les côtes levées riches et charnues avec une purée de légumes féculents. C'est quelque chose qui fonctionne à chaque fois. La purée de pommes de terre serait excellente ici aussi.

Soit dit en passant, Matt et moi ne sommes pas d'accord sur les panais. Il les aime absolument et pourrait inhaler un bol entier de purée de panais à lui seul. Je ne suis pas aussi fou d'eux. Je les aime, mais seulement lorsqu'ils sont accompagnés d'une riche viande ou d'une volaille par-dessus. Je pense en quelque sorte que la purée de panais a le goût de quelqu'un qui met du ketchup dans la purée de pommes de terre. Et comme j'ai plus de sept ans, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. Je digresse. Dégustez ces bouts de côtes, ils sont divins.

Ingrédients:
5 livres. bouts de côtes non désossés, à température ambiante, débarrassés de l'excès de gras
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 gousses d'ail, écrasées et épluchées
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 tasse de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
2 bouteilles (24 oz au total) de bière brune, comme une lager noire
2 à 3 tasses de bouillon de boeuf

les directions:
Assaisonner généreusement les bouts de côtes de tous les côtés avec du sel et du poivre. Faites chauffer une grande cocotte à feu vif et ajoutez de l'huile d'olive pour enrober le fond. Une fois que l'huile est chaude, faire dorer les bouts de côtes de tous les côtés, par lots. Transférer les côtes grillées dans une assiette.
Préchauffer le four à 325 F.
Une fois que toutes les côtes sont dorées, baissez le feu à moyen-élevé et versez tout sauf une cuillère à soupe de graisse. Ajouter l'oignon, assaisonner au goût avec du sel et du poivre et cuire jusqu'à ce qu'il soit ramolli et légèrement doré, environ 10 minutes. Ajouter les gousses d'ail et faire revenir 3 minutes de plus. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore quelques minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez maintenant le vinaigre, la sauce Worcestershire et la bière, en raclant tous les délicieux morceaux collés au fond de la casserole.
Remettez les côtes dorées dans la casserole en essayant de les placer dans les côtés les plus charnus vers le bas. Si tous ne s'adaptent pas de cette façon, mettez-en quelques-uns debout sur le côté avec les os orientés à la verticale. Ajouter suffisamment de bouillon juste pour couvrir les côtes. Portez le liquide à ébullition, puis éteignez le feu. Couvrir le pot hermétiquement avec du papier d'aluminium, puis avec le couvercle du pot.
Cuire au four pendant 3 heures, ou jusqu'à ce que la viande puisse être facilement percée avec un couteau, ou jusqu'à ce que les morceaux puissent être déchirés avec une fourchette. Sortir du four et laisser reposer 15 minutes, à découvert. Écumez le plus de gras possible sur le dessus.
Préchauffez votre four à 420 F. Retirez les côtes de la braise et étalez-les sur une plaque à pâtisserie (j'ai d'abord graissé la mienne avec un aérosol de cuisson). Rôtir pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à être croustillants. Pendant ce temps, filtrez le liquide de braisage dans une casserole et laissez mijoter à feu vif pendant 10 à 15 minutes, plus longtemps si vous voulez un glaçage plus épais.
Pour servir, placez un monticule de purée de panais dans votre assiette, puis garnissez de 1 à 2 côtes levées et nappez de sauce.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'est la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. Si j'ai une petite plainte, et je n'appellerais même pas ça une plainte, plutôt une légère différence de préférence, c'est que j'aurais réduit mon liquide de braisage à une consistance plus épaisse. Il se trouve que j'aime la chose laquée qui se passe avec mes côtes courtes, alors que cette recette est écrite pour une sauce plus concentrée et liquide sur la viande. Et la viande en sauce est parfaitement merveilleuse.

Le livre demande d'associer une purée de panais aux côtes courtes, ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu de superbes photos des panais, donc cela ne sera pas inclus dans cet article. Mais j'adore son idée classique d'associer les côtes levées riches et charnues avec une purée de légumes féculents. C'est quelque chose qui fonctionne à chaque fois. La purée de pommes de terre serait excellente ici aussi.

Soit dit en passant, Matt et moi ne sommes pas d'accord sur les panais. Il les aime absolument et pourrait inhaler un bol entier de purée de panais à lui seul. Je ne suis pas aussi fou d'eux. Je les aime, mais seulement lorsqu'ils sont accompagnés d'une riche viande ou d'une volaille par-dessus. Je pense en quelque sorte que la purée de panais a le goût de quelqu'un qui met du ketchup dans la purée de pommes de terre. Et comme j'ai plus de sept ans, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. Je digresse. Dégustez ces bouts de côtes, ils sont divins.

Ingrédients:
5 livres. bouts de côtes non désossés, à température ambiante, débarrassés de l'excès de gras
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 gousses d'ail, écrasées et épluchées
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 tasse de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
2 bouteilles (24 oz au total) de bière brune, comme une lager noire
2 à 3 tasses de bouillon de boeuf

les directions:
Assaisonner généreusement les bouts de côtes de tous les côtés avec du sel et du poivre. Faites chauffer une grande cocotte à feu vif et ajoutez de l'huile d'olive pour enrober le fond. Une fois que l'huile est chaude, faire dorer les bouts de côtes de tous les côtés, par lots. Transférer les côtes grillées dans une assiette.
Préchauffer le four à 325 F.
Une fois que toutes les côtes sont dorées, baissez le feu à moyen-élevé et versez tout sauf une cuillère à soupe de graisse. Ajouter l'oignon, assaisonner au goût avec du sel et du poivre, et cuire jusqu'à ce qu'il soit ramolli et légèrement doré, environ 10 minutes. Ajouter les gousses d'ail et faire revenir 3 minutes de plus. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore quelques minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez maintenant le vinaigre, la sauce Worcestershire et la bière, en raclant tous les délicieux morceaux collés au fond de la casserole.
Remettez les côtes dorées dans la casserole en essayant de les placer dans les côtés les plus charnus vers le bas. Si tous ne s'adaptent pas de cette façon, mettez-en quelques-uns debout sur le côté avec les os orientés à la verticale. Ajouter suffisamment de bouillon juste pour couvrir les côtes. Portez le liquide à ébullition, puis éteignez le feu. Couvrir le pot hermétiquement avec du papier d'aluminium, puis avec le couvercle du pot.
Cuire au four pendant 3 heures, ou jusqu'à ce que la viande puisse être facilement percée avec un couteau, ou jusqu'à ce que les morceaux puissent être déchirés avec une fourchette. Sortir du four et laisser reposer 15 minutes, à découvert. Écumez le plus de gras possible sur le dessus.
Préchauffez votre four à 420 F. Retirez les côtes de la braise et étalez-les sur une plaque à pâtisserie (j'ai d'abord graissé la mienne avec un aérosol de cuisson). Rôtir pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à être croustillants. Pendant ce temps, filtrez le liquide de braisage dans une casserole et laissez mijoter à feu vif pendant 10 à 15 minutes, plus longtemps si vous voulez un glaçage plus épais.
Pour servir, placez un monticule de purée de panais dans votre assiette, puis garnissez de 1 à 2 côtes levées et nappez de sauce.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'était la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. Si j'ai une petite plainte, et je n'appellerais même pas ça une plainte, plutôt une légère différence de préférence, c'est que j'aurais réduit mon liquide de braisage à une consistance plus épaisse. Il se trouve que j'aime la chose laquée qui se passe avec mes côtes courtes, alors que cette recette est écrite pour une sauce plus concentrée et liquide sur la viande. Et la viande en sauce est parfaitement merveilleuse.

Le livre demande d'associer une purée de panais aux côtes courtes, ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu de superbes photos des panais, donc cela ne sera pas inclus dans cet article. Mais j'adore son idée classique d'associer les côtes levées riches et charnues avec une purée de légumes féculents. C'est quelque chose qui fonctionne à chaque fois. La purée de pommes de terre serait excellente ici aussi.

Soit dit en passant, Matt et moi ne sommes pas d'accord sur les panais. Il les aime absolument et pourrait inhaler un bol entier de purée de panais à lui seul. Je ne suis pas aussi fou d'eux. Je les aime, mais seulement lorsqu'ils sont accompagnés d'une riche viande ou d'une volaille par-dessus. Je pense en quelque sorte que la purée de panais a le goût de quelqu'un qui met du ketchup dans la purée de pommes de terre. Et comme j'ai plus de sept ans, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. Je digresse. Dégustez ces bouts de côtes, ils sont divins.

Ingrédients:
5 livres. bouts de côtes non désossés, à température ambiante, débarrassés de l'excès de gras
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 gousses d'ail, écrasées et épluchées
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 tasse de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
2 bouteilles (24 oz au total) de bière brune, comme une lager noire
2 à 3 tasses de bouillon de boeuf

les directions:
Assaisonner généreusement les bouts de côtes de tous les côtés avec du sel et du poivre. Faites chauffer une grande cocotte à feu vif et ajoutez de l'huile d'olive pour enrober le fond. Une fois que l'huile est chaude, faire dorer les bouts de côtes de tous les côtés, par lots. Transférer les côtes grillées dans une assiette.
Préchauffer le four à 325 F.
Une fois que toutes les côtes sont dorées, baissez le feu à moyen-élevé et versez tout sauf une cuillère à soupe de graisse. Ajouter l'oignon, assaisonner au goût avec du sel et du poivre, et cuire jusqu'à ce qu'il soit ramolli et légèrement doré, environ 10 minutes. Ajouter les gousses d'ail et faire revenir 3 minutes de plus. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore quelques minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez maintenant le vinaigre, la sauce Worcestershire et la bière, en raclant tous les délicieux morceaux collés au fond de la casserole.
Remettez les côtes dorées dans la casserole en essayant de les placer dans les côtés les plus charnus vers le bas. Si tous ne s'adaptent pas de cette façon, mettez-en quelques-uns debout sur le côté avec les os orientés à la verticale. Ajouter suffisamment de bouillon juste pour couvrir les côtes. Portez le liquide à ébullition, puis éteignez le feu. Couvrir le pot hermétiquement avec du papier d'aluminium, puis avec le couvercle du pot.
Cuire au four pendant 3 heures, ou jusqu'à ce que la viande puisse être facilement percée avec un couteau, ou jusqu'à ce que les morceaux puissent être déchirés avec une fourchette. Sortir du four et laisser reposer 15 minutes, à découvert. Écumez le plus de gras possible sur le dessus.
Préchauffez votre four à 420 F. Retirez les côtes de la braise et étalez-les sur une plaque à pâtisserie (j'ai d'abord graissé la mienne avec un aérosol de cuisson). Rôtir pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à être croustillants. Pendant ce temps, filtrez le liquide de braisage dans une casserole et laissez mijoter à feu vif pendant 10 à 15 minutes, plus longtemps si vous voulez un glaçage plus épais.
Pour servir, placez un monticule de purée de panais dans votre assiette, puis garnissez de 1 à 2 côtes levées et nappez de sauce.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'était la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. Si j'ai une petite plainte, et je n'appellerais même pas ça une plainte, plus juste une légère différence de préférence, c'est que j'aurais réduit mon liquide de braisage à une consistance plus épaisse. Il se trouve que j'aime la chose laquée qui se passe avec mes côtes courtes, alors que cette recette est écrite pour une sauce plus concentrée et liquide sur la viande. Et la viande en sauce est parfaitement merveilleuse.

Le livre demande d'associer une purée de panais aux côtes courtes, ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu de superbes photos des panais, donc cela ne sera pas inclus dans cet article. Mais j'adore son idée classique d'associer les côtes levées riches et charnues avec une purée de légumes féculents. C'est quelque chose qui fonctionne à chaque fois. La purée de pommes de terre serait excellente ici aussi.

Soit dit en passant, Matt et moi ne sommes pas d'accord sur les panais. Il les aime absolument et pourrait inhaler un bol entier de purée de panais à lui seul. Je ne suis pas aussi fou d'eux. Je les aime, mais seulement lorsqu'ils sont accompagnés d'une riche viande ou d'une volaille par-dessus. Je pense en quelque sorte que la purée de panais a le goût de quelqu'un qui met du ketchup dans la purée de pommes de terre. Et comme j'ai plus de sept ans, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. Je digresse. Dégustez ces bouts de côtes, ils sont divins.

Ingrédients:
5 livres. bouts de côtes non désossés, à température ambiante, débarrassés de l'excès de gras
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 gousses d'ail, écrasées et épluchées
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 tasse de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
2 bouteilles (24 oz au total) de bière brune, comme une lager noire
2 à 3 tasses de bouillon de boeuf

les directions:
Assaisonner généreusement les bouts de côtes de tous les côtés avec du sel et du poivre. Faites chauffer une grande cocotte à feu vif et ajoutez de l'huile d'olive pour enrober le fond. Une fois que l'huile est chaude, faire dorer les bouts de côtes de tous les côtés, par lots. Transférer les côtes grillées dans une assiette.
Préchauffer le four à 325 F.
Une fois que toutes les côtes sont dorées, baissez le feu à moyen-élevé et versez tout sauf une cuillère à soupe de graisse. Ajouter l'oignon, assaisonner au goût avec du sel et du poivre, et cuire jusqu'à ce qu'il soit ramolli et légèrement doré, environ 10 minutes. Ajouter les gousses d'ail et faire revenir 3 minutes de plus. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore quelques minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez maintenant le vinaigre, la sauce Worcestershire et la bière, en raclant tous les délicieux morceaux collés au fond de la casserole.
Remettez les côtes dorées dans la casserole en essayant de les placer dans les côtés les plus charnus vers le bas. Si tous ne s'adaptent pas de cette façon, mettez-en quelques-uns debout sur le côté avec les os orientés à la verticale. Ajouter suffisamment de bouillon juste pour couvrir les côtes. Portez le liquide à ébullition, puis éteignez le feu. Couvrir le pot hermétiquement avec du papier d'aluminium, puis avec le couvercle du pot.
Cuire au four pendant 3 heures, ou jusqu'à ce que la viande puisse être facilement percée avec un couteau, ou jusqu'à ce que les morceaux puissent être déchirés avec une fourchette. Sortir du four et laisser reposer 15 minutes, à découvert. Écumez le plus de gras possible sur le dessus.
Préchauffez votre four à 420 F. Retirez les côtes de la braise et étalez-les sur une plaque à pâtisserie (j'ai d'abord graissé la mienne avec un aérosol de cuisson). Rôtir pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à être croustillants. Pendant ce temps, filtrez le liquide de braisage dans une casserole et laissez mijoter à feu vif pendant 10 à 15 minutes, plus longtemps si vous voulez un glaçage plus épais.
Pour servir, placez un monticule de purée de panais dans votre assiette, puis garnissez de 1 à 2 côtes levées et nappez de sauce.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'était la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. Si j'ai une petite plainte, et je n'appellerais même pas ça une plainte, plutôt une légère différence de préférence, c'est que j'aurais réduit mon liquide de braisage à une consistance plus épaisse. Il se trouve que j'aime la chose laquée qui se passe avec mes côtes courtes, alors que cette recette est écrite pour une sauce plus concentrée et liquide sur la viande. Et la viande en sauce est parfaitement merveilleuse.

Le livre demande d'associer une purée de panais aux côtes courtes, ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu de superbes photos des panais, donc cela ne sera pas inclus dans cet article. Mais j'adore son idée classique d'associer les côtes levées riches et charnues avec une purée de légumes féculents. C'est quelque chose qui fonctionne à chaque fois. La purée de pommes de terre serait excellente ici aussi.

Soit dit en passant, Matt et moi ne sommes pas d'accord sur les panais. Il les aime absolument et pourrait inhaler un bol entier de purée de panais à lui seul. Je ne suis pas aussi fou d'eux. Je les aime, mais seulement lorsqu'ils sont accompagnés d'une riche viande ou d'une volaille par-dessus. Je pense en quelque sorte que la purée de panais a le goût de quelqu'un qui met du ketchup dans la purée de pommes de terre. Et comme j'ai plus de sept ans, ce n'est pas quelque chose qui m'attire. Je digresse. Dégustez ces bouts de côtes, ils sont divins.

Ingrédients:
5 livres. bouts de côtes non désossés, à température ambiante, débarrassés de l'excès de gras
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 gousses d'ail, écrasées et épluchées
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 tasse de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
2 bouteilles (24 oz au total) de bière brune, comme une lager noire
2 à 3 tasses de bouillon de boeuf

les directions:
Assaisonner généreusement les bouts de côtes de tous les côtés avec du sel et du poivre. Faites chauffer une grande cocotte à feu vif et ajoutez de l'huile d'olive pour enrober le fond. Une fois que l'huile est chaude, faire dorer les bouts de côtes de tous les côtés, par lots. Transférer les côtes grillées dans une assiette.
Préchauffer le four à 325 F.
Une fois que toutes les côtes sont dorées, baissez le feu à moyen-élevé et versez tout sauf une cuillère à soupe de graisse. Ajouter l'oignon, assaisonner au goût avec du sel et du poivre, et cuire jusqu'à ce qu'il soit ramolli et légèrement doré, environ 10 minutes. Ajouter les gousses d'ail et faire revenir 3 minutes de plus. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore quelques minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez maintenant le vinaigre, la sauce Worcestershire et la bière, en raclant tous les délicieux morceaux collés au fond de la casserole.
Remettez les côtes dorées dans la casserole en essayant de les placer dans les côtés les plus charnus vers le bas. Si tous ne s'adaptent pas de cette façon, mettez-en quelques-uns debout sur le côté avec les os orientés à la verticale. Ajouter suffisamment de bouillon juste pour couvrir les côtes. Portez le liquide à ébullition, puis éteignez le feu. Couvrir le pot hermétiquement avec du papier d'aluminium, puis avec le couvercle du pot.
Cuire au four pendant 3 heures, ou jusqu'à ce que la viande puisse être facilement percée avec un couteau, ou jusqu'à ce que les morceaux puissent être déchirés avec une fourchette. Sortir du four et laisser reposer 15 minutes, à découvert. Écumez le plus de gras possible sur le dessus.
Préchauffez votre four à 420 F. Retirez les côtes de la braise et étalez-les sur une plaque à pâtisserie (j'ai d'abord graissé la mienne avec un aérosol de cuisson). Rôtir pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à être croustillants. Pendant ce temps, filtrez le liquide de braisage dans une casserole et laissez mijoter à feu vif pendant 10 à 15 minutes, plus longtemps si vous voulez un glaçage plus épais.
Pour servir, placez un monticule de purée de panais dans votre assiette, puis garnissez de 1 à 2 côtes levées et nappez de sauce.


Côtes levées braisées au balsamique et à la bière

Le 30 octobre de cette année, l'ouragan Sandy a annulé des plans que j'avais sur le calendrier plusieurs mois auparavant, des plans que j'attendais avec impatience. Mais non, Sandy avait d'autres idées pour ma soirée. Comme être assis à la maison et se sentir grincheux.

Dans l'ensemble, Matt et moi avons eu tellement de chance pendant la super tempête, donc si c'est le pire qui soit arrivé, je ne peux vraiment pas me plaindre. Mais Sandy a forcé Deb Perelman du blog culinaire Smitten Kitchen à annuler la soirée de lancement de son livre dans le centre de Manhattan. Elle devait signer des exemplaires de son tout nouveau livre de cuisine dans un magasin Williams-Sonoma, mais l'événement a dû être annulé car personne ne pouvait vraiment s'y rendre en toute sécurité.

Le lendemain, je suis sorti et j'ai quand même acheté le livre. C'était la première recette que j'ai essayé. C'est tellement délicieux. Je veux dire, ce sont des côtes courtes, qu'est-ce qui ne va pas avec ça? La recette est facile à suivre et donne des résultats spectaculaires. If I have one tiny complaint, and I really wouldn’t even call it a complaint, more just a slight difference of preference, it’s that I would have reduced my braising liquid to a thicker consistency. I happen to like the lacquered thing going on with my short ribs, whereas this recipe is written for more of a concentrated, liquid-y sauce going over the meat. And saucy meat is perfectly wonderful.

The book calls for pairing a parsnip puree with the short ribs, which I did. I didn’t get great pictures of the parsnips, so that won’t be included in this post. But I do love her classic idea of pairing the rich, meaty short ribs with a starchy pureed veg. It’s something that works every time. Mashed potatoes would be excellent here too.

As an aside, Matt and I disagree about parsnips. He absolutely loves them and could inhale an entire bowl of parsnip puree on its own. I’m not nearly as wild about them. I do like them, but only when accompanied by a rich meat or poultry over top. I sort of think parsnip puree tastes like someone put ketchup in the mashed potatoes. And since I’m over the age of seven, that’s not something that appeals to me. I digress. Enjoy these short ribs, they are divine.

Ingrédients:
5 lbs. bone-in short ribs, at room temperature, trimmed of excess fat
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 garlic cloves, smashed and peeled
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 cup balsamic vinegar
3 tbs Worcestershire sauce
2 bottles (24 oz. total) dark beer, such as black lager
2 to 3 cups beef stock

les directions:
Season the short ribs generously on all sides with salt and pepper. Heat a large Dutch oven over high heat, and add olive oil to coat the bottom. Once the oil is hot, brown the short ribs on all sides, in batches. Transfer the browned ribs to a plate.
Preheat the oven to 325 F.
Once all the ribs are browned, turn your heat down to medium-high and pour off all but one tablespoon of fat. Add the onion, season to taste with salt and pepper, and cook until softened and lightly brown, about 10 minutes. Add the garlic cloves and saute 3 more minutes. Add the tomato paste and cook for another couple of minutes, until thickened. Now add the vinegar, Worcestershire sauce, and beer, scraping all the yummy bits stuck to the bottom of the pot.
Return the browned ribs to the pot try to place them in meatiest sides down. If not all will fit this way, put some in standing on their sides with the bones facing vertical. Add enough stock just to cover the ribs. Bring the liquid to a simmer, then turn off heat. Cover the pot tightly with foil, then with the pot’s lid.
Bake for 3 hours, or until the meat can easily be pierced with a knife, or pieces can be torn back with a fork. Remove from the oven and let rest for 15 minutes, uncovered. Skim as much fat as possible off the top.
Preheat your oven to 420 F. Remove ribs from the braise and spread them out on a baking sheet (I greased mine with cooking spray first). Roast for 15 minutes, or until the edges start to crisp. Meanwhile, strain the braising liquid into a saucepan and simmer it over high heat for 10 to 15 minutes, longer if you want a thicker glaze.
To serve, place a mound of parsnip puree on your plate, then top with 1-2 short ribs and ladle with sauce.


Balsamic and Beer-Braised Short Ribs

On October 30 th of this year, Hurricane Sandy cancelled plans I’d had on the calendar for several months prior, plans I’d been eagerly anticipating. But no, Sandy had other ideas for my evening. Like sitting at home and feeling cranky.

Overall, Matt and I got so lucky during the superstorm, so if this is the worst that happened, I really can’t complain. But Sandy did force Deb Perelman of the Smitten Kitchen food blog to cancel her book launch party in midtown Manhattan. She was scheduled to be signing copies of her brand new cookbook at a Williams-Sonoma store, but the event had to be called off since no one could really get there safely.

The next day, I went out and bought the book anyway. This was the first recipe I tried. It is so delicious. I mean, it’s short ribs, what could be wrong with that? Recipe is easy to follow and turns out spectacular results. If I have one tiny complaint, and I really wouldn’t even call it a complaint, more just a slight difference of preference, it’s that I would have reduced my braising liquid to a thicker consistency. I happen to like the lacquered thing going on with my short ribs, whereas this recipe is written for more of a concentrated, liquid-y sauce going over the meat. And saucy meat is perfectly wonderful.

The book calls for pairing a parsnip puree with the short ribs, which I did. I didn’t get great pictures of the parsnips, so that won’t be included in this post. But I do love her classic idea of pairing the rich, meaty short ribs with a starchy pureed veg. It’s something that works every time. Mashed potatoes would be excellent here too.

As an aside, Matt and I disagree about parsnips. He absolutely loves them and could inhale an entire bowl of parsnip puree on its own. I’m not nearly as wild about them. I do like them, but only when accompanied by a rich meat or poultry over top. I sort of think parsnip puree tastes like someone put ketchup in the mashed potatoes. And since I’m over the age of seven, that’s not something that appeals to me. I digress. Enjoy these short ribs, they are divine.

Ingrédients:
5 lbs. bone-in short ribs, at room temperature, trimmed of excess fat
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 garlic cloves, smashed and peeled
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 cup balsamic vinegar
3 tbs Worcestershire sauce
2 bottles (24 oz. total) dark beer, such as black lager
2 to 3 cups beef stock

les directions:
Season the short ribs generously on all sides with salt and pepper. Heat a large Dutch oven over high heat, and add olive oil to coat the bottom. Once the oil is hot, brown the short ribs on all sides, in batches. Transfer the browned ribs to a plate.
Preheat the oven to 325 F.
Once all the ribs are browned, turn your heat down to medium-high and pour off all but one tablespoon of fat. Add the onion, season to taste with salt and pepper, and cook until softened and lightly brown, about 10 minutes. Add the garlic cloves and saute 3 more minutes. Add the tomato paste and cook for another couple of minutes, until thickened. Now add the vinegar, Worcestershire sauce, and beer, scraping all the yummy bits stuck to the bottom of the pot.
Return the browned ribs to the pot try to place them in meatiest sides down. If not all will fit this way, put some in standing on their sides with the bones facing vertical. Add enough stock just to cover the ribs. Bring the liquid to a simmer, then turn off heat. Cover the pot tightly with foil, then with the pot’s lid.
Bake for 3 hours, or until the meat can easily be pierced with a knife, or pieces can be torn back with a fork. Remove from the oven and let rest for 15 minutes, uncovered. Skim as much fat as possible off the top.
Preheat your oven to 420 F. Remove ribs from the braise and spread them out on a baking sheet (I greased mine with cooking spray first). Roast for 15 minutes, or until the edges start to crisp. Meanwhile, strain the braising liquid into a saucepan and simmer it over high heat for 10 to 15 minutes, longer if you want a thicker glaze.
To serve, place a mound of parsnip puree on your plate, then top with 1-2 short ribs and ladle with sauce.


Balsamic and Beer-Braised Short Ribs

On October 30 th of this year, Hurricane Sandy cancelled plans I’d had on the calendar for several months prior, plans I’d been eagerly anticipating. But no, Sandy had other ideas for my evening. Like sitting at home and feeling cranky.

Overall, Matt and I got so lucky during the superstorm, so if this is the worst that happened, I really can’t complain. But Sandy did force Deb Perelman of the Smitten Kitchen food blog to cancel her book launch party in midtown Manhattan. She was scheduled to be signing copies of her brand new cookbook at a Williams-Sonoma store, but the event had to be called off since no one could really get there safely.

The next day, I went out and bought the book anyway. This was the first recipe I tried. It is so delicious. I mean, it’s short ribs, what could be wrong with that? Recipe is easy to follow and turns out spectacular results. If I have one tiny complaint, and I really wouldn’t even call it a complaint, more just a slight difference of preference, it’s that I would have reduced my braising liquid to a thicker consistency. I happen to like the lacquered thing going on with my short ribs, whereas this recipe is written for more of a concentrated, liquid-y sauce going over the meat. And saucy meat is perfectly wonderful.

The book calls for pairing a parsnip puree with the short ribs, which I did. I didn’t get great pictures of the parsnips, so that won’t be included in this post. But I do love her classic idea of pairing the rich, meaty short ribs with a starchy pureed veg. It’s something that works every time. Mashed potatoes would be excellent here too.

As an aside, Matt and I disagree about parsnips. He absolutely loves them and could inhale an entire bowl of parsnip puree on its own. I’m not nearly as wild about them. I do like them, but only when accompanied by a rich meat or poultry over top. I sort of think parsnip puree tastes like someone put ketchup in the mashed potatoes. And since I’m over the age of seven, that’s not something that appeals to me. I digress. Enjoy these short ribs, they are divine.

Ingrédients:
5 lbs. bone-in short ribs, at room temperature, trimmed of excess fat
Sel casher et poivre noir
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon rouge, haché
4 garlic cloves, smashed and peeled
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
1/2 cup balsamic vinegar
3 tbs Worcestershire sauce
2 bottles (24 oz. total) dark beer, such as black lager
2 to 3 cups beef stock

les directions:
Season the short ribs generously on all sides with salt and pepper. Heat a large Dutch oven over high heat, and add olive oil to coat the bottom. Once the oil is hot, brown the short ribs on all sides, in batches. Transfer the browned ribs to a plate.
Preheat the oven to 325 F.
Once all the ribs are browned, turn your heat down to medium-high and pour off all but one tablespoon of fat. Add the onion, season to taste with salt and pepper, and cook until softened and lightly brown, about 10 minutes. Add the garlic cloves and saute 3 more minutes. Add the tomato paste and cook for another couple of minutes, until thickened. Now add the vinegar, Worcestershire sauce, and beer, scraping all the yummy bits stuck to the bottom of the pot.
Return the browned ribs to the pot try to place them in meatiest sides down. If not all will fit this way, put some in standing on their sides with the bones facing vertical. Add enough stock just to cover the ribs. Bring the liquid to a simmer, then turn off heat. Cover the pot tightly with foil, then with the pot’s lid.
Bake for 3 hours, or until the meat can easily be pierced with a knife, or pieces can be torn back with a fork. Remove from the oven and let rest for 15 minutes, uncovered. Skim as much fat as possible off the top.
Preheat your oven to 420 F. Remove ribs from the braise and spread them out on a baking sheet (I greased mine with cooking spray first). Roast for 15 minutes, or until the edges start to crisp. Meanwhile, strain the braising liquid into a saucepan and simmer it over high heat for 10 to 15 minutes, longer if you want a thicker glaze.
To serve, place a mound of parsnip puree on your plate, then top with 1-2 short ribs and ladle with sauce.


Voir la vidéo: Côtes levées de boeuf braisées au Bellini par K pour Katrine (Août 2022).