Dernières recettes

Cuisine de rue à Istanbul

Cuisine de rue à Istanbul


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ansel Mullins d'Istanbul Eats mène une visite à pied de la cuisine de rue dans les rues de sa ville.

Le Bosphore depuis Beylerbeyi, Istanbul

jestanbuleats.com est consacré à la chronique des ruelles culinaires d'Istanbul. Il a récemment publié un livre et mène des promenades culinaires qui incluent les favoris de la cuisine de rue dans ce diaporama.

Si New York est la ville qui ne dort jamais, Istanbul est la ville qui mange toujours. Il existe un lien culturel à toute épreuve entre les rues d'Istanbul et sa nourriture. Du sucré au salé, du matin au soir, les snacks traditionnels sont vus, sentis, entendus et, bien sûr, dégustés à presque tous les coins de rue. Et sa nourriture crée des souvenirs souvent aussi vifs que ceux des visites des monuments historiques qui définissent son paysage urbain. Venez avec moi pendant que je vous emmène faire une visite à pied de certains aliments de rue emblématiques.

Cliquez ici pour une visite à pied de la cuisine de rue d'Istanbul.

Découvrez les arrêts le long de cette visite culinaire à pied. Cliquez ici pour une carte plus grande.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des aliments que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus, même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de street food du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les magasins de crème glacée. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, surtout en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont des moules simplement bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Nohut pilav vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée.Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes. Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Cuisine de rue à Istanbul - Recettes

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de street food.

Comme de nombreuses métropoles à travers le monde, Istanbul possède une riche culture de la street food. L'une des étapes incontournables de la street food, manger au restaurant à Istanbul fait partie de la vie quotidienne. Des vendeurs de rue aux petits buffets de rue, la cuisine de rue d'Istanbul est pleine de choix. Qu'il s'agisse d'un simit tout juste sorti du four ou d'un bateau balık ekmek, il y a toujours une odeur alléchante dans l'air. Les stambouliotes passent par ces marchands ambulants à tout moment de la journée : pour un petit-déjeuner rapide, pour déjeuner, pour une collation entre les deux ou pour terminer une longue nuit.

La nourriture de rue à Istanbul est principalement préparée et vendue par des maîtres qualifiés et expérimentés. Les pâtisseries comme le simit et le börek sont principalement distribuées dans les boulangeries et certains des plats que vous voyez dans les rues sont cuisinés à la maison par la famille du vendeur.

Balık ekmek / Sandwich au poisson :

Encerclée par Marmara, le Bosphore et la Corne d'Or, la mer a une influence certaine sur Istanbul. Cette influence apparaît sans aucun doute sur les menus même dans la cuisine de rue. Balık ekmek qui est un sandwich au poisson est l'un des aliments les plus courants à Istanbul. Ces sandwichs bon marché sont simples : pour la plupart un filet de maquereau rapidement grillé, salé et saupoudré de poivre et servi avec beaucoup de verdure et de préférence des oignons, accompagné d'une petite touche de citron.

Balık ekmek peut être trouvé n'importe où autour des marchés aux poissons, à la fois à Karaköy et à Kadıköy, sur les rives du Bosphore et dans la Corne d'Or, mais le balık ekmek le plus délicieux que vous trouverez à Istanbul sera au pont de Galata et sur les bateaux à Eminönü.

Börek / Pâtisserie :

Borek est une famille de pâtisseries cuites au four ou frites composées de plusieurs fines couches de pâte filo. Il en existe différentes sortes, selon les garnitures, les formes ou le type de cuisson. Les garnitures varient comme le fromage, la viande hachée ou les légumes comme les pommes de terre ou les épinards. Un élément populaire de la cuisine ottomane, börek est un aliment essentiel en Turquie. Le plus souvent accompagné de thé, börek peut être consommé au petit-déjeuner ou au goûter. Trouvé dans les chariots, il y a aussi des petites et grandes boutiques appelées börekçi tout autour d'Istanbul.

Buzda badem / Amande sur glace :

Buzda badem littéralement l'amande sur glace est un aliment de rue bien connu, généralement servi dans les pubs ou les restaurants. Il s'agit simplement d'un plateau avec un gros glaçon et des amandes fraîches dessus. Ces amandes fraîches ont été laissées dans l'eau pendant quelques heures et servies sur de la glace pour les peler facilement. Une délicieuse collation pour accompagner les boissons, l'amande sur glace donne également un regain d'énergie.

Çiğ köfte / Steak tartare à la Turca :

Littéralement traduit par boulettes de viande crues, çiğ köfte est une spécialité populaire de la cuisine de rue du sud-est de la Turquie, en particulier Adıyaman an Şanlıurfa. Çiğ köfte préparé à l'origine avec du boulgour (une sorte de blé), des oignons, de la tomate, du poivre et de la viande hachée crue. Le mélange étant pétri à la main comme une pâte avec beaucoup d'épices pour que la viande soit cuite. Bien qu'il s'agisse de la recette traditionnelle, la version dans les rues et sous forme de petits magasins franchisés que l'on peut voir tout autour d'Istanbul vendent sans viande çiğ köfte en raison des nécessités d'hygiène prévues par la loi.

Une cuisine de rue totalement végétalienne aujourd'hui, la façon préférée de manger çiğ köfte est de la rouler dans une feuille de laitue et de presser un peu de citron dessus. Demander nar ekşisi, du sirop de grenade ou du piment si vous voulez le pimenter. Çiğ köfte est également servi comme durum, ce qui signifie enveloppé.
A noter que la viande est remplacée par de la noix moulue, renseignez-vous avant si vous avez des soucis allergiques.

Döner / Doner Kebab :

Ce plat turc à base de viande cuite à la broche verticale, traditionnellement de veau ou de bœuf mais aussi un mélange de ceux-ci avec de l'agneau ou du poulet. Probablement la nourriture de rue turque la plus familière vendue dans d'autres pays également, le doner kebab servi enveloppé dans du lavash ou du pita ou en sandwich. Les garnitures comprennent la tomate, l'oignon, la laitue, le concombre mariné et le piment, le doner kebab est également servi comme repas complet tel que Iskender kebap ou sur le riz, pilav üstü. Doner est un fast-food commun et peut être trouvé presque partout.

Kağıt helva / Gaufrettes :

Lorsque vous vous promenez dans Istanbul, vous rencontrez des gaufrettes de forme ronde vendues dans des sacs en plastique, principalement chez les marchands ambulants ou dans les glaciers. Ces gaufrettes rondes sont appelées kağıt helva, qui peut littéralement se traduire par halva de papier. Un goût préféré parmi les enfants, kağıt helva peut être rempli de crème glacée ou mangé nature.

Kestane / Châtaigne Rôtie :

La châtaigne grillée est une collation facile que l'on peut trouver dans les rues d'Istanbul, en particulier en automne et en hiver. La torréfaction des châtaignes est une tradition en Turquie. Il a presque un sens nostalgique sur les personnes d'un certain âge. Il fait ressortir les souvenirs d'enfance en hiver. Avant que le chauffage central ne devienne si populaire, les poêles étaient utilisés. Les nuits d'hiver, il était de coutume de se rassembler autour du poêle et de griller des châtaignes.Toujours vivantes avec ses manières modernes, les châtaignes grillées sont une délicieuse façon de se réchauffer lors des journées froides d'Istanbul.

Kumpir / Pomme de terre en veste :

Il y a un certain nombre d'étals ou de petits magasins qui fabriquent des pommes de terre en veste autour d'Istanbul. Enveloppées de papier d'aluminium et cuites dans des fours spéciaux, les pommes de terre sont coupées par le milieu et l'intérieur est mélangé avec du beurre et du fromage jaune. Après cela, toutes sortes d'aliments et de sauces peuvent être ajoutées comme des cornichons, des champignons, des saucisses, des olives et de la mayonnaise. Il existe un grand choix d'ingrédients et vous pouvez avoir votre pomme de terre en veste sur mesure.

Kokoreç / Intestins de mouton grillés :

Kokoreç, qui est des intestins de mouton grillés avec des tomates, des poivrons verts assaisonnés d'épices et rôtis sur une visseuse est une collation traditionnelle. Également trouvé autour des pays des Balkans, kokoreç est un aliment de rue populaire et consommé surtout après une soirée.
Trouvé dans les chariots de la ville, il y a aussi quelques petits magasins qui vendent kokoreç. Kokoreç principalement mangé à l'intérieur de la moitié (yarım) ou du quart (çeyrek) d'un pain grillé et accompagné de ayran, algame (jus de navet) ou turşu suyu (jus de cornichon).

Mısır / Maïs :

L'épi de maïs bouilli ou grillé est vendu dans des chariots dans toute la ville, surtout pendant la saison estivale. Maïs fraîchement bouilli ou grillé en épi, principalement servi sur des feuilles de maïs vert et saupoudré de sel. Cette promenade fantastique autour des collations est généralement bon marché, mais le prix peut varier d'un chariot à l'autre et de la région de la ville.

Midye dolma / Moules farcies :

Dolma de Midye est l'un des plats de rue les plus populaires à Istanbul. Ces petites moules farcies sont un incontournable pour les amateurs de fruits de mer. Ce sont simplement des moules bouillies avec une garniture de riz épicé à l'intérieur. Il suffit d'en ouvrir un, de presser un peu de citron et de le manger en une bouchée. Quant à certaines personnes, il est toujours difficile de quitter le dolma midye décrochage, certaines personnes ne l'avaient jamais essayé de toute leur vie. Si vous avez des inquiétudes au sujet des bactéries, vous pouvez peut-être vous épargner pour un restaurant de poisson. À ce stade : l'essayer ou ne pas l'essayer, telle est la question.

Nohut & Pilav / Riz & Pois chiches :

Présenté à l'intérieur d'une vitrine, ce plat de riz est une option de saleté bon marché pour les vagabonds affamés d'Istanbul. Pila de Nohutv vient avec des pois chiches et du poulet bouilli au choix. La plupart des gens ajoutent du poivre noir en complément. Ayran, une boisson au yaourt traditionnelle, similaire au lassi nature en Inde, serait le meilleur choix pour manger comme un local dans un nohut pilav paralyser.

Pamuk şeker / Barbe à papa :

Aussi appelé barbe à papa, ce goût de rue est sans aucun doute l'un des aliments de rue les plus populaires, en particulier entre les enfants. Bien connu dans le monde entier, ce bonbon coloré en forme de nuage est une forme de sucre filé. Autrefois fabriquées par des marchands ambulants avec une simple machine, aujourd'hui les barbes à papa sont fabriquées et conditionnées puis vendues par les marchands. Aliment de rue nostalgique pour beaucoup, la barbe à papa est le moyen le moins cher d'ajouter de la couleur à une journée.

Simit / Bagel :

Simit est simplement une sorte de pain circulaire recouvert de graines de sésame. Commun dans les pays des Balkans et du Moyen-Orient simit la taille, le croquant et le goût varient selon les régions. Istanbul’s simuler est différent de celui d'Ankara et celui d'Izmir a ses propres caractéristiques. Simit a une longue histoire à Istanbul. Les archives de 1525 montrent que simuler est produit à Istanbul depuis 1525.

Simit est la façon la moins chère et la plus simple de manger. Généralement servi nature ou au petit-déjeuner avec du thé, du fromage ou de la confiture, simuler a ses propres rituels. Comme boire du thé avec simuler est une coutume, une autre coutume encore plus amusante consiste à nourrir les mouettes avec simuler depuis le pont d'un ferry.

Souvent vendu par les marchands ambulants sur des chariots, simuler peut être trouvé dans les boulangeries. Au cours des dernières années, les chaînes de boulangerie/cafés simit sont courantes avec leurs variations de simit comme avec des olives, des graines de tournesol ou du fromage jaune. Trempée dans du sirop de mélasse et recouverte de graines de sésame, cette recette centenaire est un incontournable incontournable d'un voyage à Istanbul.

Turşu / Cornichons :

Les légumes marinés sont très populaires en Turquie, surtout pendant la saison hivernale. La plupart des ménages préparent leurs propres cornichons pour se préparer à l'hiver. Compagnon de nombreux plats turcs, les cornichons sont également à l'extérieur des maisons.
Vendus chez les vendeurs ambulants et les petits magasins, différents types de cornichons peuvent être trouvés tout autour d'Istanbul. Non seulement les cornichons, mais aussi turşu suyu, le jus de cornichon est apprécié et bu par beaucoup.


Voir la vidéo: Delicious Turkish Street Food Tour In Istanbul June 2021 4k UHD 60fps (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Kalmaran

    Je crois que tu avais tort. Je propose d'en discuter.

  2. Howell

    Merci pour le soutien.

  3. Seb

    Bonjour tout le monde! Qui et où, et surtout avec qui célébrent-ils la nouvelle année?

  4. Fenris

    Quel sujet utile

  5. Biton

    votre avis me sera utile



Écrire un message